/news/coronavirus

Une vie nocturne malgré la pandémie au Mexique

La pandémie de COVID-19 frappe durement le Mexique, ce qui n’empêche pas plusieurs fêtards d’y voyager pour faire couler l’alcool à flots et de danser toute la nuit.

• À lire aussi: Plus de 30 000 nouveaux cas de COVID-19 en 24h, un record au Mexique

• À lire aussi: EN DIRECT | Les développements sur la COVID-19

Les mesures sanitaires dans ce pays, «c’est tout ou rien», a pu constater la journaliste indépendante Josianne Desjardins. 

«Il y a autant des grands rassemblements festifs, je pense qu’on a pu le voir entre autres avec les influenceurs et les jeunes fêtards qui se sont rassemblés dans les bars, tout ça est permis, les gens peuvent aller faire la fête et il y a très peu ou pas de distanciation», confirme-t-elle en entrevue à TVA Nouvelles. 

Mais à l’inverse, certains locaux et plusieurs touristes optent pour le port du masque à l’extérieur ou même à la plage. 

Dans les restaurants, les mesures sanitaires sont variables. Si certains prennent la température de leurs clients et exigent le port du masque, dans d’autres «ce n’est pas du tout le cas». 

Une chose est cependant égale partout: le passeport vaccinal n’est pas requis.  

Plusieurs annulations

Devant la flambée des cas de COVID-19, notamment en raison du variant Omicron, qui frappe plusieurs pays, le tourisme semble toutefois diminuer au Mexique. 

«Avant les Fêtes, on avait l’impression que ça se portait assez bien cette industrie-là», affirme Josianne Desjardins. 

Des propriétaires et employés de complexes hôteliers constataient une affluence dans plusieurs régions touristiques du pays, même si la fréquentation n’était pas comparable à celle d’avant la pandémie, rapporte la journaliste.  

Les choses se sont cependant calmées depuis quelques semaines. 

«Mais là, on commence à ressentir que dans certaines zones touristiques, par exemple en Basse-Californie du Sud, comme à Los Cabos, ou encore dans l’État du Quintana Roo, donc Cancún, Playa Del Carmen ou encore Tulum, il y a eu beaucoup d’annulations de voyageurs dans les derniers jours et les dernières semaines», dit-elle.  

Une dizaine de vols ont d’ailleurs été annulés dans les derniers jours, selon Josianne Desjardins. 

Vendredi, le pays a atteint le plateau de 300 000 morts depuis le début de la pandémie et 30 000 infections à la COVID-19 ont été enregistrées en cette seule journée. 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.