/news/coronavirus

Les hospitalisations ont quintuplé en seulement 3 semaines au Québec

Particulièrement contagieux, le variant Omicron a fait plus que quintupler les hospitalisations au Québec, et ce en moins de trois semaines, alors que le pic ne serait pas encore atteint. 

• À lire aussi: EN DIRECT | Les derniers développements sur le coronavirus

Si le nombre d’hospitalisations liées à la COVID était de 397 le 20 décembre dernier, il se chiffre désormais à 2 436, accentuant la pression sur le réseau de la santé. 

«C’est énorme! Je pense que l’INESSS avait anticipé des augmentations semblables, mais on espérait tous ne jamais les atteindre. On y est», explique la professeure à l’Université de Montréal, Diane Lamarre à Mario Dumont. 

Les lits occupés aux soins intensifs ont également fortement augmenté, mais dans une moindre mesure, notamment en raison de la protection procurée par la vaccination, estiment de nombreux experts. 

«Pour les soins intensifs, c’est une augmentation par trois, par un facteur de trois. On est à 250 , mais on était autour de 80 il y a trois semaines, ça ne fait même pas un mois encore», observe l’analyste.  

Mme Lamarre déplore toutefois que le Québec ait été «surpris» d’une certaine manière par cette montée fulgurante. 

«On aurait pu le savoir, parce que c’est ce qu’on a vécu en Europe. On l’a vu! Quand on a un variant comme Omicron qui contamine, cinq à six fois plus les gens... On connait tous quelqu’un de proche qui l’a eu pendant le temps des Fêtes.»

Si elle reconnait que plusieurs personnes s’en sortent sans trop de mal, d’autres ont besoin d’être hospitalisées, et ce ne sont pas seulement les gens très âgés qui sont touchés.  

La hausse marquée des hospitalisations montre qu’Omicron peut être dangereux, même chez les vaccinés. 

«On a 11 décès dans le dernier mois chez les moins de 60 ans, des non-vaccinés, et nous avons quatre décès chez les double-vaccinés», précise Mme Lamarre. 

Les décès également ont considérablement augmenté au cours des derniers jours.

Le 5 janvier a été particulièrement frappant avec 39 décès en seulement 24 heures. Depuis la mortalité demeure élevée.

Lundi, 26 décès ont été rapportés. 

Voici les chiffres disponibles des hospitalisations au cours des trois dernières semaines :

20 décembre - 397 

21 décembre - 415

22 décembre - 445

23 décembre - 473

29 décembre - 804

30 décembre - 939

1er janvier - 1161

2 janvier - 1231

3 janvier - 1396

4 janvier - 1592

5 janvier - 1750

6 janvier - 1953

7 janvier - 2133

8 janvier - 2296

9 janvier - 2436

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.