/finance/homepage

Des porcs entassés faute de places dans les abattoirs

Les abattoirs de la province, comme plusieurs entreprises, sont en pénurie de main-d’œuvre et peinent à répondre à la demande de la part des producteurs de bétail, faisant en sorte que ceux-ci n’ont plus de place pour leurs animaux.

• À lire aussi: Conflit chez Olymel: les conséquences se font encore sentir sur les producteurs de porcs

C’est le cas à la ferme Méloporc, où plus de 2000 porcs d’engraissement ne peuvent être abattus en raison du ralentissement de production. 

«L’abattoir roule moins à cause de la COVID, ils abattent moins de porcs et ils privilégient les porcs les plus lourds possible», explique William Lafond, propriétaire de la ferme Méloporc. 

Il affirme que normalement, il devrait sortir environ 300 cochons par semaine de sa ferme, et ce, à longueur d’année. Toutefois, depuis les deux dernières années, ce nombre se situe plutôt entre 100 et 200 porcs par semaine. 

Cette cadence réduite fait en sorte que les conditions de vie des animaux sont nettement dégradées puisqu’ils doivent vivre entassés les uns sur les autres. 

«On essaie de leur donner un espace et une ventilation optimale, mais à un moment donné, c’est hors de notre contrôle», croit M. Lafond. 

Ses 2000 porcs qui attendent d’être abattus représentent environ 500 000 $ pour la ferme Méloporc. 

«J’attends après cet argent-là, et en plus, les porcs me coûtent de l’argent, ils me coûtent beaucoup d’argent parce que la moulée est très très chère», précise le producteur.  

Il dénonce aussi le fait que les transformateurs de porcs vont souvent chercher des animaux en Ontario. 

«Aujourd’hui, il fait très froid. Je ne comprend pas qu’il y a des animaux qui vont faire huit heures de route pour se faire abattre à Saint-Esprit alors que moi mes animaux sont à 30 minutes de Saint-Esprit», souligne William Lafond. 

Selon lui, la solution est de prioriser les éleveurs de porcs du Québec dans les abattoirs québécois.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.