/news/coronavirus

Les chauffeurs de bus scolaires réclament des tests PCR

S'ils doivent reprendre le volant de leurs autobus scolaires en principe lundi prochain, la hausse importante des cas de COVID-19 inquiète certains chauffeurs qui souhaiteraient avoir accès à des tests PCR.

• À lire aussi: Rentrée scolaire: vivre dans le déni

• À lire aussi: Une session à distance ou en mode hybride: laissons les étudiants choisir

• À lire aussi: Omicron: c’est déjà le bordel dans les écoles spécialisées du Québec

Contrairement aux membres du personnel scolaire, les chauffeurs d'autobus ne font pas partie des travailleurs qui ont accès aux tests PCR, un non-sens selon Hélène Thibault, présidente d'un syndicat local de chauffeurs d'autobus à Québec qui demande au gouvernement d'avoir plus de considération pour ces travailleurs en contact étroit avec les enfants. «À la minute où l'on va avoir des symptômes, on va devoir être retiré du travail pour s'isoler alors qu'avec un test PCR on pourrait ne manquer qu'une demi-journée en cas de résultat négatif», s'est-elle désolée.

De leur côté, les transporteurs craignent de manquer de main-d'œuvre pour conduire les élèves en classe lors des prochaines semaines.

La Fédération des transporteurs par autobus a également réclamé l'accès aux tests PCR pour les chauffeurs de même qu'à des masques N95.

«C'était déjà difficile d'avoir des chauffeurs d'autobus avant la pandémie. Il ne faudrait pas en plus, parce qu'ils ont des symptômes s'apparentant à la COVID-19, mais sans l'avoir, qu'ils soient retirés du travail pendant plusieurs jours. Au moins avec les tests PCR, on saurait vraiment si les personnes sont vraiment contaminées,» a affirmé Luc Lafrance, président-directeur général de la Fédération des transporteurs par autobus.

L'organisation a une fois de plus fait part par écrit ce matin au ministre de l'Éducation de ses préoccupations à ce sujet, des demandes qui sont restées sans réponse pour le moment.

Dans la soirée, le ministère de la Santé et des Services sociaux a répondu que «les conducteurs d’autobus scolaires n’auront pas accès aux tests de dépistage, comme le personnel scolaire».

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.