/news/coronavirus

Des centaines de cellulaires expédiés dans les SAQ et les SQDC

Conférence COVID-19

Photo Pierre-Paul Poulin

La Société des alcools du Québec fournira un millier de téléphones cellulaires afin de permettre à ses employés de vérifier le passeport vaccinal des clients à compter du 18 janvier prochain. 

Deux appareils seront envoyés dans chaque succursale de la SAQ et de la SQDC d’ici la semaine prochaine. Ceux-ci seront programmés pour que seule l’application VaxiCode Verif soit utilisable. 

• À lire aussi: Pas d’obligation vaccinale pour les employés de la SAQ

• À lire aussi: Les propriétaires de bars «découragés» par le passeport vaccinal à la SAQ et la SQDC

• À lire aussi: Les non-vaccinés refusés à la SAQ et la SQDC dès le 18 janvier

La porte-parole de la SAQ Linda Bouchard affirme que la distribution des téléphones cellulaires vise à s’assurer « de la conformité » de l’application de la nouvelle mesure, qui interdira aux non-vaccinés de venir acheter de l’alcool et de la marijuana dans leurs établissements. 

Les téléphones, souligne-t-elle, seront loués auprès de la PME Électrobac, spécialisée dans le recyclage d’appareils électroniques. 

La porte-parole n’a pas été en mesure de chiffrer le coût de la mesure, puisqu’il dépendra de la durée de leur utilisation. 

Du côté du syndicat, on précise qu’il s’agit d’une initiative de l’employeur. « Ils nous ont dit d’entrée de jeu qu’ils allaient nous fournir des outils pour vérifier le statut vaccinal des clients », dit Lisa Courtemanche, présidente du SEMB-SAQ. « Ce n’était pas une de nos revendications », ajoute-t-elle. 

Enjeu de sécurité  

Le syndicat affirme être plutôt inquiet pour la sécurité de ses membres, qui devront interdire l’accès aux clients non vaccinés. 

Le SEMB-SAQ réclame la présence d’un agent de sécurité dans chaque établissement, mais l’employeur n’en a offert qu’une centaine sur les quelque 400 succursales de la SAQ. 

« Pour nous, c’est un enjeu », dit Lisa Courtemanche, qui s’inquiète de la réaction de certains clients qui se verront interdire l’accès. 

Du côté des SQDC, au moins un agent de sécurité est déjà en poste à chaque établissement depuis leur ouverture en 2018. 

Le porte-parole Fabrice Giguère explique que les agents auront le mandat de valider le passeport vaccinal des clients à compter de la semaine prochaine. 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.