/news/coronavirus

Assemblée de complotistes: trois policiers mis sur la touche

Policiers pour la liberté

Courtoisie

La Sûreté du Québec a muté à des tâches administratives ses trois policiers qui ont participé récemment à une assemblée de complotistes pour dénoncer les mesures sanitaires en lien avec la COVID-19.

• À lire aussi: Sûreté du Québec: trois policiers anti-mesures sanitaires sous enquête

Cette mesure administrative a été décrétée en attendant les résultats d'une enquête interne de la division des Normes professionnelles de la SQ, a appris notre Bureau d’enquête jeudi.

Les trois agents, Marie-Claude Nadeau, Ion Patras et Stéphane Lamarre, ont pris part dans les dernières semaines à un événement organisé par un groupe de pression appelé Policiers pour la Liberté Québec.

Dans des images mises en ligne le 30 décembre dernier, on voit deux d’entre eux affirmer avoir un malaise à faire appliquer les décrets sanitaires en vigueur dans la province.  

Leurs déclarations ont suscité une désapprobation quasi unanime de la classe politique et policière.

La ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault, s’est notamment dite, mercredi, «très préoccupée» par la situation.

La Sûreté du Québec tente de savoir si ses policiers ont enfreint leur code de discipline et les règles sanitaires.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.