/news/law

Crimes sexuels: coupable de s’en être pris à huit femmes

PHOTO FOURNIE PAR LE SPVM

Un Montréalais qui s’en prenait à des femmes en surgissant derrière elles pour attraper leurs parties intimes a plaidé coupable ce jeudi, ce qui lui vaudra de la prison en plus d’être inscrit au registre des délinquants sexuels. 

« À chaque fois, il partait en courant », a expliqué Me Carolyne Paquin de la Couronne en expliquant le modus operandi de Sobhi Akra, ce jeudi au palais de justice de Montréal.

C’est que le pervers de 38 ans avait un stratagème bien rodé pour s’en prendre à des femmes et adolescentes qu’il choisissait au hasard. Après avoir remarqué une potentielle victime, il arrivait par derrière, les agrippait, puis passait sa main sur les parties génitales.

« T’es trop sexy, je veux te donner du plaisir », a dit Akra à l’une d’elles.

Au total, il a fait huit victimes, incluant deux mineures, dont une ado qui marchait dans la rue en uniforme scolaire. Certaines d’entre elles ont figé, d’autres se sont mises à crier, tandis qu’une femme l’a même confronté. 

Mais dans chaque cas, Akra s’est enfui en courant.

Arrêté et accusé, il a finalement plaidé coupable à cinq accusations d’agression sexuelle et trois de tentative d’agression sexuelle.

Prison

La tête basse, Akra, s’est dit désolé pour ses crimes et a même écrit une lettre d’excuses à chacune des victimes. Cela ne l’empêchera toutefois pas de devoir écoper d’une sentence. 

Et même s’il n’a pas d’antécédents criminels, il devrait quand même écoper de la prison, puisque ses avocats Mes Réginal Victorin et Andrée-Anne Blais comptent suggérer six mois moins un jour d’incarcération. Car si la peine est plus sévère, Akra pourrait avoir des problèmes avec l’immigration.

La Couronne n’a pas encore annoncé quelle peine elle compte proposer.

Akra reviendra à la cour en mars, pour la suite des procédures. L’agresseur, qui a déjà suivi une thérapie, devra d’ici là rencontrer un expert qui dressera son portrait afin d’aider le tribunal à décider de la peine à lui imposer.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.