/news/coronavirus

Le nombre de cas ne sera plus recensé dans les écoles

Avec le retour en classe prévu lundi, Québec changera complètement sa façon de recenser la présence de la COVID-19 dans le réseau scolaire. Les parents ne seront plus informés de la présence d’un cas dans la classe de leur enfant. 

• À lire aussi: Retour en classe dès lundi: le masque en tout temps à l’école

• À lire aussi: Le passeport vaccinal exigé dans les commerces à grande surface

Jusqu’en décembre, le ministère de l’Éducation recensait chaque jour le nombre de cas positifs dans les écoles québécoises, autant chez les membres du personnel que parmi les élèves. 

À partir du 17 janvier, Québec recueillera plutôt le taux d’absentéisme des employés et des élèves, selon une formule qui reste à préciser (deux fois par semaine pour les membres du personnel). 

Puisque les élèves n’auront plus à s’isoler s’ils sont en contact avec un cas positif dans leur classe, les parents ne seront donc pas informés si la situation se produit, confirme-t-on au cabinet du ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge. 

ENTREVUE avec Jean-François Roberge, ministre de l’Éducation

Miser sur la bonne foi des parents  

Puisque les tests rapides demeurent la seule façon de savoir si un enfant a contracté ou non le virus, les directions d’école devront se fier sur la bonne foi des parents qui auront dépisté leur enfant à la maison. 

Un parent dont l’enfant a le nez qui coule pourra envoyer son enfant à l’école sans avoir à prouver qu’il a reçu un résultat négatif à la maison. En cas de symptômes pendant la journée, un élève du primaire pourra toutefois être testé à l’école.  

Les écoles secondaires n’auront toutefois pas accès à des tests rapides pour dépister des élèves qui ont des symptômes en classe. 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.