/regional/troisrivieres/mauricie

Le retour des cliniques de proximité pour la vaccination en Mauricie-Centre-du-Québec

Après avoir été fermées en novembre, les cliniques de proximité pour la vaccination contre la COVID-19 rouvrent leurs portes en Mauricie-Centre-du-Québec. 

• À lire aussi: Le passeport vaccinal exigé dans les commerces à grande surface

• À lire aussi: EN DIRECT | Les derniers développements sur le coronavirus

Des équipes de vaccination étaient présentes, jeudi, à l’hôtel Montfort de Nicolet pour y accueillir les premiers futurs vaccinés de cette nouvelle offensive. 

Le rythme de la vaccination s'accélère dans la région alors que le CIUSSSMCQ tente de distribuer rapidement la troisième dose sur son territoire. 

Mais pour ce faire, il faut rejoindre plus de gens. 

C'est ce que permettent les cliniques de proximité, comme celle de Nicolet. 

« On s'aperçoit qu'on est un peu limité dans ce qu'on peut offrir », confie la cheffe de vaccination COVID de Trois-Rivières et Nicolet, Élyse Dufour. 

Depuis plusieurs mois, les autorités sanitaires misaient seulement sur les cliniques de vaccination de masse, comme celle de Trois-Rivières. 

La Mauricie - Centre-du-Québec traîne un peu de la patte en matière de vaccination selon la moyenne provinciale.

Jusqu'à présent, 82,3% des résidents de la région ont reçu au moins une dose du vaccin. Ceux qui en compte deux, ou trois, représentent 77%. 

Plus facile et rapide

Jeudi, quelques minutes après le début de la vaccination sur le site de Nicolet, plusieurs ont fait part de leur satisfaction. 

Pour les résidents, il est maintenant bien plus facile et rapide d'aller chercher sa troisième dose dans une clinique de proximité. 

«Ça encourage beaucoup les gens à venir», s'exclame une dame, à quelques minutes de recevoir sa dose de rappel. 

La mairesse de Nicolet, Geneviève Dubois, se réjouit aussi de la réouverture de centre de proximité. 

«On a une clientèle quand même âgée qui n'ose pas se déplacer l'hiver, donc ça générait un certain stress pour les proches aidants», dit-elle. 

Depuis le mois de novembre, Mme Dubois recevait de nombreux appels de gens qui souhaitaient déjà le retour de la clinique de proximité. 

Première dose pour certains

Pour d'autres résidents, l’ouverture de la clinique de proximité est une occasion de se procurer leur toute première dose de vaccin. 

C'est le cas d'un homme rencontré devant la nouvelle clinique, qui, devant les nouvelles mesures sanitaires imposées aux non-vaccinés, s'est résigné. 

La tranche d'âge la moins protégée dans la région est celle des 5-11 ans. 

Pour le moment, 50,7% des petits ont reçu une dose, mais seulement 2,1% d'entre eux sont adéquatement vaccinés. 

Ce ne sont pas les plages horaires qui manquent.

«Je me dis que si on se met plus près des gens, on a une possibilité d'aller justement recueillir ces personnes-là», assure Mme Dufour. 

Dès la semaine prochaine, au moins une autre clinique de proximité ouvrira ses portes. Les résidents de Saint-Tite pourront s'y présenter à compter du 20 janvier. 

À Louiseville, des travaux sont présentement en cours dans le centre commercial. Mme Dufour maintient qu'il devrait être possible d'y vacciner des personnes avant la fin du mois.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.