/regional/montreal/montreal

Montréal: une augmentation anticipée des évaluations foncières

Housing price rising up, real estate or property growth concept, businessman running on rising green graph on house roof.

Illustration Adobe Stock

L’évaluation foncière des immeubles résidentiels dans la métropole devrait augmenter de manière «très rigoureuse», indique la Ville de Montréal. À l’inverse, la valeur de certains immeubles commerciaux pourrait «plafonner».

• À lire aussi: Des vautours de l’immobilier rôdent

• À lire aussi: Montréal entérine la convention collective des architectes de la Ville

• À lire aussi: La hausse de la valeur foncière la plus élevée dans l’Est-du-Québec

«C’est depuis 3 ans, l’augmentation des valeurs. On est peut-être à la hauteur de 30 % au résidentiel. Ça peut varier d’un arrondissement à l’autre, et d’une ville à l’autre», a prévenu jeudi Bernard Côté, directeur du Service de l’évaluation foncière de la Ville.

La Ville de Montréal publiera en septembre prochain son rôle d’évaluation foncière, qui sera en vigueur jusqu’en 2025. La valeur des immeubles est utilisée pour calculer la taxe municipale imposée aux résidents de la métropole.

«Dans le non résidentiel, il y a plusieurs cas différents. Il y a des industries qui ont été touchées beaucoup plus durement par ce qu’on connaît depuis 2020, c’est-à-dire la pandémie», a expliqué M. Côté.

Il mentionnait les industries du voyage et de l’hôtellerie, ainsi que les immeubles de bureaux, comme exemple d’industries ayant été touché plus durement.

M. Côté s’exprimait dans le cadre de la commission sur les finances et l’administration à la Ville, qui se déroule jusqu’à vendredi.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.