/regional/montreal/montreal
Populaire

En déficit, la STM lance un cri du cœur

Photo d'Archives AGENCE QMI

Aux prises avec un important manque à gagner et une situation précaire, la Société de transport de Montréal (STM) lance un cri du cœur «à l’ensemble des institutions» afin de trouver une solution. 

• À lire aussi: Diminution de services pour la STM en 2022

«Pendant la pandémie, on a vécu une crise incroyable; une chute drastique et dramatique des revenus», a expliqué vendredi Éric Alan Caldwell, président du conseil d’administration de la STM.

Celui-ci s’exprimait dans le cadre de la commission sur les finances et l’administration à la Ville, au cours de laquelle les différents services municipaux ont présenté leur bilan tout au long de la semaine.

Devant le manque à gagner anticipé pour la prochaine année, la STM prévoit notamment reporter d’un an le début des travaux d’entretien des voitures Azur, ainsi que de prolonger pour la prochaine année les réductions de services entreprises en 2021. Des mesures qui permettront d’économiser respectivement 12 millions $ et 25 millions $.

L’année dernière, devant la baisse marquée de son achalandage, la STM avait réduit ses services de 5 % pour le métro et de 3,5 % pour les autobus.

«Il n’y aura aucun impact pour la clientèle», assure toutefois le directeur général de la STM, Luc Tremblay.

Néanmoins, malgré ces mesures proposées, la STM prévoit toujours un déficit de 43 millions $. Une situation problématique pour laquelle elle interpelle «l’ensemble des institutions».

«Les sociétés de transport ne peuvent pas faire de déficit. Donc, on est condamné à trouver une solution», a révélé M. Caldwell.

À terme, il estime que de nouvelles sources de financement devraient être envisagées, au moment où les «structures de financement ne sont pas adaptées à l’évolution des dépenses.»

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.