/regional/saguenay

Les services de garde du Saguenay-Lac-Saint-Jean en importante pénurie de personnel

La COVID-19 oblige les gestionnaires de services de garde au Saguenay à jongler avec les horaires de leurs employés... alors qu’on avait déjà des problèmes de personnel.

• À lire aussi: La COVID sème la pagaille dans les CPE et garderies

Depuis la rentrée, la semaine dernière, la période d’isolement des éducatrices de 10 jours est devenue un casse-tête pour les gestionnaires de CPE. Le taux d’absentéisme était très élevé, même s’il a été compensé par l’absence d’enfants. Les nouvelles mesures, dont l’isolement de 5 jours pour les éducatrices, ont laissé les administrateurs perplexes.

«On a posé des questions à la Santé publique», a dit Stéphane Claveau, qui agit comme directeur de 3 CPE à Saguenay.

«Avec moins d’enfants, on a refait nos bulles, donc ça n’a pas trop paru chez nous», a dit Sylvie Blackburn, du CPE «Aux petites joies», qui compte 62 places pour 12 éducatrices.

«Sur 80 enfants, nous en recevons 72 aujourd’hui», a précisé Annie Boulianne, de La Cache-Cache. «Mais depuis la semaine dernière, on ne fait que modifier des horaires. On demande deux heures de plus ici, trois heures de plus là...» a-t-elle ajouté.

L’isolement de 5 jours suscite toutefois des questions. La mesure s’appliquerait seulement si la distanciation de 2 mètres a été respectée «autant que possible» en milieu de garde.

«Autant que possible, c’est parfois impossible avec des enfants de 0 à 5 ans», a souligné Stéphane Claveau.

Parmi les nouvelles mesures, seuls les enfants présentant des symptômes seront isolés, sans que leur groupe soit dissous. Le but est d’éviter des ruptures de services... même si les gestionnaires se croisent les doigts.

«La situation qu’on vit avec la COVID de janvier 2022, c’est pire que celles qu’on a vécu en 2021 et en 2020», a observé Annie Boulianne.

«Si on n’a plus d’éducatrices, forcément on risque des bris de services», a dit monsieur Claveau. «Mais notre but premier, c’est justement d’éviter les bris de services.»

Les services de garde espèrent également qu’il y aura suffisamment de tests rapides à distribuer aux parents, lundi matin 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.