/news/coronavirus

Les travailleurs des services de garde plus à risque, selon le syndicat

La Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN) déplore les nouvelles consignes de gestion des cas dans les CPE et les services de garde en milieu familial.

• À lire aussi: Retour en classe lundi: parents heureux, enseignants inquiets

• À lire aussi: Retour en classe dès lundi: le masque en tout temps à l’école

• À lire aussi: Combien de temps peut-on porter un masque N95?

Les nouvelles directives du gouvernement en lien avec la gestion des cas mettent à risque le personnel de milieux de garde en maintenant ouvert des groupes après la détection d’un cas de COVID-19, a mentionné la FSSS-CSN dans un communiqué.

Dans la situation actuelle, où le personnel de ces milieux ne possède pas de protection optimale, cette décision est inquiétante, estime le syndicat. Ainsi, la FSSS-CSN demande que le gouvernement fournisse des masques N95 et des tests rapides au personnel des CPE et des services de garde en milieu familial. 

De plus, elle estime que l’ensemble du personnel ayant contracté la COVID-19 soit automatiquement couvert par la CNESST et que le nombre de journées de la banque COVID soit augmenté pour les responsables de services de garde en milieu familial.

«Ces incessants changements dans les consignes finissent par perdre tout le monde. Ce qu'il faut actuellement, ce n'est pas d'assouplir les consignes, mais bien de mieux protéger les travailleuses, les enfants et les familles de ceux-ci. Ce que le gouvernement doit faire, c'est rendre disponibles les masques N95 dans les CPE et les milieux familiaux», a expliqué Lucie Longchamps, vice-présidente de la FSSS-CSN.

Écoutez l’entrevue de Benoit Dutrizac avec Nancy Delagrave, coordonnatrice scientifique du collectif COVID-STOP sur QUB radio: 

Rencontre avec la CNESST réclamée 

La FSSS-CSN demande aussi que la CNESST convoque d’urgence tous les acteurs du milieu afin que des directives claire et conforme à la Loi sur la santé et la sécurité au travail soient émises rapidement.  

«Il n'y a pas de compromis à faire avec la santé et la sécurité du personnel dans les services de garde. La CNESST a un rôle important à jouer, alors qu'on s'apprête à accroître les risques dans ces milieux», a conclu Judith Huot, vice-présidente de la FSSS-CSN.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.