/news/coronavirus

Bientôt des tests rapides pour d’autres maladies?

La technologie des tests rapides qui est très convoitée en ce moment pour faire face à la cinquième vague pourrait être amenée à être modifié dans les prochaines années pour détecter d’autres types de maladie.

• À lire aussi: EN DIRECT | Les développements sur la COVID-19

• À lire aussi: Pas de distribution de tests rapides envisagée dans les écoles secondaires

• À lire aussi: Dure semaine pour le gouvernement Legault aux yeux des experts

«En ce moment, ce n’est que pour la COVID-19 et ses variants, mais la technologie va probablement exploser pour détecter d’autres choses. On va pouvoir utiliser ce genre de test pour détecter éventuellement l’influenza et d’autres maladies virales qui circulent parfois chez les enfants», mentionne Benoît Morin, président de l’Association québécoise des pharmaciens propriétaires.

Selon cet expert, les tests rapides contre la COVID sont seulement le début de cette nouvelle technologie et pourraient aider la population à limiter la propagation de plusieurs maladies dans les prochaines années.

«C’est une technologie qui peut s’adapter rapidement, il y a même des lecteurs maintenant où vous insérez votre test rapide et dépendamment de ce que vous avez utilisé comme plaquette, ils vont vous donner la réponse», dit M. Morin.

«Une boîte par famille» 

D’ici là, les tests rapides sont distribués lentement à la population en raison du nombre limité dans les pharmacies.

«C’est sûr que si l'on donnait un test à la fois, on pourrait en donner à plus de personnes, mais je vous dirais que ça prend minimum deux tests, il est recommandé d’en faire un le lendemain. Je pense que la formule de cinq, étant donné que les 12-13 ans ne reçoivent pas de tests à l’école et ne peuvent s’en procurer à la pharmacie ça prend plus que deux tests par famille, ce qu’on recommande aux gens c’est d’avoir une boite par famille», souligne-t-il.

Cependant, si les tests ne sont pas tous utilisés, le président recommande aux personnes d’attendre d’avoir utilisé tous ses tests avant de se procurer une autre boite.

«Les gens ont le droit à une boîte de tests à tous les 30 jours par personne et le 30 jours vient à échéance autour du 20-22 janvier, mais si jamais vous n’avez pas utilisé vos tests, gardez-les et c’est inutile d’aller en chercher une autre boîte», explique le président.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.