/news/coronavirus

Confinement excessif dans les résidences pour aînés?

Malgré une troisième dose de vaccin et presque deux ans d'efforts soutenus, plusieurs résidents des milieux de vie doivent traverser un nouveau confinement. Selon certains intervenants, il est temps de faire preuve de plus de souplesse et de trouver un meilleur équilibre entre la sécurité et le moral des résidents.

• À lire aussi: Hospitalisations et éclosions: les patients des CHSLD écopent encore

• À lire aussi: Plus de 4000 résidents infectés: les cas explosent dans les CHSLD et les RPA

• À lire aussi: Plusieurs milieux de vie pour aînés frappés par Omicron

À la Résidence Le Verger de Saint-Jérôme, le temps est long pour les 196 personnes âgées qui y vivent. Pour Madame Dupuis, 87 ans, son milieu de vie est pratiquement devenu une prison.

«Il manque juste des barreaux dans la porte (...) Enfermée dans une petite chambre de même, ce n'est pas un cadeau», a-t-elle exprimé, de sa fenêtre, à notre journaliste. 

«On ne peut pas marcher, on ne peut pas rien faire. On est à la veille de se révolter. Bien, qu'ils confinent ceux qui ont la COVID. Les autres, ils les laissent aller un peu», a ajouté Mme Dupuis.

Un employé de l'endroit, qui s’est confié à TVA Nouvelles, se dit préoccupé de leur santé mentale. 

«Je vous le dis, se ramasser dans un petit appartement 24 heures sur 24, je ne suis pas sûr que c'est bon pour la santé. On a beau essayer de leur parler à travers les portes et de les encourager, mais ils perdent leurs repères», a-t-il expliqué.

Du côté de COGIR, qui gère cette résidence pour personnes âgées, on explique que les autorités de la santé ont décrété qu'il y avait une éclosion et qu’à partir de ce moment, la direction n'a pas eu le choix d'appliquer les directives et le protocole à la lettre. 

Par ailleurs, le Conseil pour la protection des malades (CPM) dénonce le confinement imposé dans plusieurs RPA au Québec. 

«S'il n'y a pas une grosse éclosion, on devrait pouvoir isoler les gens qu'on doit traiter pour la COVID et permettre par ailleurs un minimum de continuation de la vie chez les autres résidents. Il n'y a pas de raison qu'on ferme au complet», a déclaré le président du CPM, Paul G. Brunet.

Pour voir le reportage complet, visionnez la vidéo ci-haut.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.