/finance/homepage

Hydro Québec se tourne vers une rare source d'alimentation pour répondre à la demande

Les grands froids des derniers jours ont mis sous pression le réseau d’Hydro-Québec, qui a dû aller jusqu’à mettre en service sa centrale thermique d’appoint à Bécancour au cours de la fin de semaine.

Cette installation, qui fonctionne au mazout léger, peut générer une puissance de plus de 400 mégawatts, mais elle n'est utilisée qu'en de rares occasions.

Hydro Québec convient qu'il est inhabituel qu'on connaisse une période de pointe en plein weekend. En avant-midi, samedi, la demande a atteint les 38 360 MW, soit un peu moins que le record de 39 965 MW enregistré le mardi 11 janvier.

Il faut savoir que la puissance totale du parc de production avoisine les 40 000 MW.

«Évidemment, on fait des projections et habituellement, on a raison, mais il peut arriver que dans certains cas, la demande soit un peu plus importante qu'anticipée. C'est dans ce genre de situation là qu'on se sert de la réserve de puissance que nous offre la centrale de Bécancour», a expliqué Francis Labbé, porte-parole de la société d'État.

Depuis le début du mois de janvier, cette centrale a déjà été mise à profit pour une période totale de 18 heures. 

En plus de ça, Hydro-Québec a dû se tourner vers les marchés d'importation et tirer parti des programmes d’économie d’énergie industriel, commercial et résidentiel.

Pour Hydro-Québec, ces programmes recèlent un fort potentiel de récupération, équivalent à peu près à la capacité totale des quatre centrales formant le complexe hydroélectrique de La Romaine.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.