/finance/homepage

Legault doit dire non aux subventions pour l’Airbus A220, estime la FCC

Le gouvernement Legault doit tirer des leçons du passé quant aux subventions pour l’ex-C Series de Bombardier devenue l’Airbus A220, estime la Fédération canadienne des contribuables (FCC).

• À lire aussi: Encore des millions dans la C Series

«Ce n’est pas la première fois que les contribuables dompent de l’argent dans l’ex-C Series. Il faut arrêter de croire que cette fois-ci sera la bonne et laisser les investisseurs privés prendre le risque», a déclaré le directeur au Québec de la FCC, Renaud Brossard, par voie de communiqué.

Le «Journal de Montréal» rapportait lundi que le gouvernement du Québec s’apprêterait à mettre plus de 200 millions $ dans le projet de l’Airbus A220, autrefois connu sous le nom de C Series de Bombardier.

La FCC rappelle que le gouvernement du Québec a déjà mis de l’argent à deux reprises dans le projet, «soit 117 millions $ en 2008 et 1,3 milliard en 2016». Elle estime que le dernier placement n’aurait plus de valeur aujourd’hui et souligne que le gouvernement fédéral «a aussi dépensé près de 500 millions $ dans le projet via investissements en 2008 et en 2017».

«Une compagnie multimilliardaire telle qu’Airbus est en mesure de trouver 200 millions $ autrement qu’en demandant la charité aux contribuables», a déploré M. Brossard.

Le directeur est d’avis que les investisseurs privés doivent faire leur part, d’autant plus que selon lui, Airbus prévoit faire un profit équivalent à 6,4 milliards $ pour l’année financière 2021.

CHRONIQUE économique avec Michel Girard, chroniqueur économique au Journal de Montréal et au Journal de Québec:

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.