/news/law

Prof poignardé: l'ado reste détenu

L'ado accusé d'avoir tenté de tuer un enseignant le mois dernier restera sous garde d'ici son procès, vient d'ordonner le tribunal.  

«La détention est nécessaire», a conclu la juge Annie Savard, ce matin en Chambre jeunesse de la Cour du Québec. 

Le jeune de 16 ans, que l'on ne peut identifier en raison de son âge, est accusé d'avoir poignardé Maxime Canuel, un prof darts visuels à l'école John F. Kennedy. Ce dernier avait dû être envoyé aux soins intensifs mais avait survécu. 

L’enseignant Maxime Canuel, qui a été poignardé.

Photo courtoisie

L’enseignant Maxime Canuel, qui a été poignardé.

Une ordonnance de la cour interdit à ce stade-ci de révéler les détails de l'affaire. 

Impassible dans la salle d'audience, l'ado n'a pas réagi quand la juge a résumé la preuve au dossier. Et quand la juge a ordonné le maintien de la détention, le jeune est resté de marbre. C'était tout un contraste avec sa mère, assise dans la salle d'audience, qui paraissait désemparée. 

C'est que de façon générale, la libération est plus souvent qu'autrement accordée aux jeunes accusés. Pour les garder detenus, un juge doit évaluer plusieurs facteurs, dont la dangerosité du contrevenant et la confiance du public envers la justice s'il est libéré. 

Et dans ce cas, la juge a tranché qu'il fallait que le jeune reste détenu. 

Il reviendra à la cour le mois prochain pour la suite des procédures. 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.