/news/law

Beaconsfield ajoute 2 millions $ à sa poursuite contre Montréal

Hôtel de ville de Montréal

Photo d'archives Agence QMI, TOMA ICZKOVITS

Hôtel de ville de Montréal

La ville de Beaconsfield a annoncé mardi avoir haussé à 6 millions $ la poursuite qu’elle intente contre la Ville de Montréal, estimant qu’elle paie trop de taxes pour les services de l’agglomération. 

Beaconsfield avait entamé les démarches judiciaires en 2020, réclamant alors un montant de 2 millions $ qui serait «perçu en trop» chaque année, selon elle, par l’agglomération de Montréal. Une poursuite dont le montant vient d’être augmenté pour une deuxième fois.

«Pour nous, il s'agit d'une question d'équité fondamentale. Il en coûte à nos citoyennes et citoyens 2 millions de dollars de plus par année depuis trois ans, pour aucun service supplémentaire», a expliqué par communiqué le maire de la municipalité, Georges Bourelle.

En 2019, un arrêté ministériel a modifié la façon dont est calculée la quote-part que les villes liées de l’agglomération montréalaise doivent verser, en échange de services tels que celui du SPVM, du SIM, du transport collectif et du traitement des eaux.

Une situation qualifiée d’injuste par M. Bourelle, qui estime que les procédures judiciaires étaient nécessaires pour «protéger» ses citoyens.

«Cette injustice est intolérable. Il est inconcevable de payer plus de taxes, sans services supplémentaires, juste à cause d'un algorithme de calcul faussé qui rend inéquitable le partage des coûts de services régionaux», a-t-il soutenu.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.