/news/coronavirus

«Prenons une grande respiration collective»

Avant de se plaindre des mesures sanitaires, les Québécois devraient avoir une pensée pour les travailleurs de la santé, croit Régine Laurent. 

Elle propose donc de «prendre une respiration collective» et de réfléchir sur tout le chemin parcouru depuis le début de la pandémie. 

Régine Laurent rappelle que la propagation mondiale de la COVID a été une surprise pour tous les pays, qui n’ont eu d’autres choix que de prendre rapidement des décisions. 

«On a dû prendre des décisions avec ce que la science disait. Ça changeait de jour en jour, et parfois d’heure en heure. Donc, on a vécu un choc», soutient-elle. 

«Au Québec, on a eu confinement, couvre-feu, distanciation, interdiction de faire des rassemblements et on a suivi.»

Elle rappelle les réussites de la vaccination. «Dans l’histoire, jamais on n’a réussi à faire un vaccin aussi rapidement.»

«Souvenons-nous aussi que pendant cette période, on a usé de notre imagination pour maintenir des relations humaines qui sont si importantes. La preuve : même moi je sais comment fonctionnent Zoom et Teams», affirme Régine Laurent pour souligner la résilience des Québécois. 

Selon elle, il est normal après un peu moins de deux ans d’être tanné de la COVID-19. 

«Mais il ne faut pas céder à la facilité toxique de dire que tout va mal. Ce n’est pas vrai», insiste Mme Laurent. «Je n’embarque pas là-dedans.»

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.