/news/homepage

Six choses à savoir sur Kent Hughes

Si le nouveau directeur général des Canadiens de Montréal est bien connu dans l’univers de la Ligue nationale de hockey (LNH), Kent Hughes reste toutefois un mystère pour bien des amateurs de hockey.

• À lire aussi: Kent Hughes est le nouveau DG du CH

• À lire aussi: Patrick Roy réagit à la nomination de Kent Hughes

• À lire aussi: Nomination de Kent Hughes : les fans du CH se sentent oubliés

Voici donc six éléments sur le parcours, la vie et le style du natif de l’Ouest-de-l’Île de Montréal :   

Membre d’un Temple de la renommée      

Avant de devenir agent de joueurs de hockey, Hughes a lui-même pratiqué la discipline. Il a d’ailleurs reçu l’honneur d’être intronisé au Temple de la renommée des athlètes de l’université américaine Middlebury College.

Évoluant pour le club de hockey de l’institution de 1988 à 1992, le Montréalais est le détenteur des records de l’équipe pour les mentions d’aide (140) et les points (194) en carrière.

Un frère repêché par les Nordiques      

Hughes n’était toutefois pas le membre de sa famille le plus talentueux au hockey. Son frère Ryan a été le choix de deuxième tour (22e au total) des Nordiques de Québec au repêchage amateur de 1990.

Il n’a toutefois jamais porté le chandail fleurdelisé. Il a plutôt disputé ses trois seuls matchs dans la meilleure ligue de hockey au monde avec les Bruins de Boston en 1995-1996. Ryan Hughes n’a toutefois pas été en mesure d’inscrire un point dans la LNH.

Deux fils qui jouent avec Jordan Harris et Jayden Struble      

Les fils de Hughes, Jack (18 ans) et Riley (21 ans), jouent pour l'Université de Northeastern, dans la NCAA, en compagnie des espoirs des Canadiens Jordan Harris et Jayden Struble.

Riley a été repêché au septième tour (216e rang) par les Rangers de New York en 2018 alors que Jack est considéré comme un choix de fin de premier tour ou début de deuxième tour en vue du repêchage de 2022.

Plus de 290 millions $ en contrats      

Reconnu comme l’un des meilleurs négociateurs de la planète hockey, Hughes représentait 21 joueurs associés à l’un des 32 équipes de la LNH.

Selon le puckpedia.com, la valeur totale des contrats de ces patineurs est de 290 417 500 $. Parmi les joueurs qu’il représentait, on retrouve 13 Québécois, mais aucun joueur de la Sainte-Flanelle.

Des liens avec les Saputo      

Jusqu’à tout récemment, Hughes œuvrait au sein de la firme de représentation Quartexx, une entreprise appartenant à la richissime famille Saputo. Cette dernière avait financé la fusion avec l’agence MFIVE SPORT à Quartexx en octobre 2016. Hughes était l’un des deux patrons de MFIVE SPORT.

Pas peur des mots      

Somme toute considéré comme un homme discret, Hughes a démontré qu’il n’avait pas la langue dans sa poche quand venait le temps de défendre ses clients.

L’ancien agent de 51 ans était notamment monté aux barricades pour Vincent Lecavalier en mars 2015, lorsque celui-ci était malheureux chez les Flyers de Philadelphie. L’agent s’était même permis de critiquer publiquement l’entraîneur-chef Craig Berube.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.