/news/law

Une grand-mère purgera 22 mois de prison pour agression sexuelle

Une grand-mère de Trois-Pistoles, au Bas-Saint-Laurent, a été condamnée vendredi dernier, à purger 22 mois de prison pour avoir agressé sexuellement son petit-fils. 

Les gestes reprochés à la dame se sont produits de septembre à décembre 2019. Elle avait plaidé coupable en février 2021.

L’accusée se trouve maintenant sur la liste des délinquants sexuels pour les 20 prochaines années, alors qu’au moment des faits, la victime était âgée de moins de 16 ans.

Selon le dossier, la dame aurait eu une relation sexuelle complète avec le jeune garçon, et ce, sous l’influence du cannabis. 

Au départ, cette grand-mère de Trois-Pistoles faisait face à d’autres chefs d’accusation, soit d’inceste et de possession de pornographie juvénile, mais ils ont été retirés de l’acte d’accusation.

Une ordonnance de non-publication est en vigueur afin de protéger l’identité de la victime. Il est également interdit de divulguer toute information qui pourrait permettre de l’identifier.

Une probation de trois ans 

Par ailleurs, une probation d’une durée de trois ans en plus d’un suivi deux ans s’ajoutent à la sentence. 

Après sa sortie de prison, il sera interdit pour l’accusée de communiquer avec la victime de même que certains membres de la famille.

Il lui sera également interdit de se rendre à certains lieux fréquentés par la victime, soit son lieu de travail et son établissement scolaire.

La dame ne pourra être en présence de mineurs, sauf en présence d’un adulte responsable.

Finalement, elle ne pourra pas avoir en sa possession une arme pendant une période de 10 ans.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.