/regional/montreal/montreal

Montréal se dirige vers un «mur», selon l’opposition

Photo d'archives Agence QMI, Joël Lemay

Estimant que le budget présenté par l’administration Plante montre son incapacité de gérer les finances de la Ville, l’opposition officielle annonce d’ores et déjà qu’elle votera contre son adoption.

• À lire aussi: La Ville de Chandler réclame 230 000 $ à son ex-mairesse

• À lire aussi: Un nouveau directeur général à la Ville de Longueuil

«Si on continue d’augmenter les dépenses de la même façon, l’année prochaine, on sera devant un mur», a prévenu Aref Salem, chef de l’opposition officielle, ajoutant que «nous sommes dans un bateau qui est en train de couler».

Il explique que les dépenses ont augmenté beaucoup plus rapidement que les revenus, ce qui force la Ville à s’endetter. Son parti qualifie d’ailleurs le budget de «gruyère» en raison de ses «nombreux trous».

«L’administration n’est plus en mesure de remplir ses promesses présentées à la population il y a moins de trois mois et, surtout, elle n’est plus en bonne posture pour répondre aux nombreuses crises qui secouent Montréal», s’est alarmé M. Salem.

Plusieurs promesses faites par Projet Montréal au cours de la campagne électorale ne se retrouvent d’ailleurs pas dans le budget, selon ses observations.

«Les 800 millions $ promis sur 10 ans pour la réalisation de 60 000 logements abordables ne se retrouvent nulle part dans le budget et les sommes dédiées à l’achat de terrains sont constamment réduites», a fait remarquer M. Salem.

Il rappelle également à ce propos la promesse, déjà brisée, d’embaucher 250 policiers supplémentaires au Service de police de la Ville de Montréal, de même que le déficit important auquel fait face la Société de transport de Montréal.

Autre absence qu’il dénonce, celle de la construction d’un complexe sportif pour Montréal-Nord, attendu depuis longtemps et promis pendant la campagne électorale. «Nos jeunes sont en train de mourir aujourd’hui dans nos rues», a rappelé M. Salem, qui souhaite mettre de la pression pour que le projet se concrétise.

Projet Montréal dispose toutefois de la majorité à l’hôtel de ville, ce qui lui permettra d’adopter le budget malgré l’opposition d’Ensemble Montréal 

«Le budget de notre administration nous permet de faire face aux défis reliés au contexte pandémique tout en accélérant les priorités des Montréalais, notamment en habitation, en transition écologique et en sécurité. Ce budget est connecté à la réalité et aux besoins de la population», a répliqué Catherine Cadotte, attachée de presse de la mairesse Plante.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.