/finance/homepage

Inflation historique: Ottawa ne changera pas de stratégie

Le gouvernement de Justin Trudeau n’a pas l’intention d’adopter de nouvelle politique spécifique pour tenter de calmer l’inflation alors que celle-ci est à son plus haut niveau depuis 30 ans.

• À lire aussi: L'inflation au plus haut en 30 ans

• À lire aussi: Les Canadiens envisagent une inflation importante, mais des salaires stables

Le premier ministre a assuré en conférence de presse mercredi que l’inflation était un «phénomène mondial» lié surtout à la pandémie de COVID-19 et son impact sur les chaînes d’approvisionnement.

C’est en misant sur des programmes fédéraux comme l’aide au logement, les programmes d’aide d’urgence en pandémie ou encore l’accès à un service de garde abordable que les Canadiens seront le mieux protégés des dégâts causés par la hausse du coût de la vie, croit M. Trudeau.

«Nous continuerons d’être là pour les gens, car nous sommes entrés dans la pandémie avec l’une des meilleures postures fiscales que n’importe quel membre du G7 et notre posture continue d’être extrêmement forte», a-t-il déclaré.

Selon les dernières données de Statistique Canada, l’Indice des prix à la consommation (IPC) a augmenté de 3,4 % en 2021, représentant sa croissance la plus rapide depuis 1991.

La situation au Québec était légèrement pire qu’ailleurs au pays, avec une hausse de l’IPC de 3,8 %.

Les prix ont augmenté pour à peu près tous les secteurs, notamment en alimentation, mais c’est au niveau de l’essence que la hausse a été la plus forte. En décembre, le coût de l’essence a augmenté de 33 %, poursuivant sa trajectoire montante après une hausse de 43,6 % en novembre.

Les conservateurs demandent un plan

Le porte-parole conservateur en matière de Finances, Pierre Poilièvre, continue de prendre à partie le gouvernement Trudeau au sujet de l’inflation.

Selon lui, l’augmentation du coût de la vie s’explique aussi par les dépenses «inflationnistes» d’Ottawa, notamment, les programmes d’aide du gouvernement qui ont été relancés à la suite de la cinquième vague de la COVID-19.

«Aujourd’hui, il doit annoncer un plan pour renverser l’augmentation du coût de la vie que son gouvernement a causé auprès des Canadiens. Ce n’est pas assez de blâmer les autres pays», a lancé M. Poilièvre devant les médias mercredi.

Ce dernier propose au gouvernement de baisser ou de carrément annuler des taxes, comme la taxe carbone, afin de rendre la vie plus abordable.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.