/news/politics

Rapport Castonguay: les partis d'opposition doivent se garder «une petite gêne»

La commissaire Joanne Castonguay a déposé, mercredi, son rapport sur les lacunes qui ont mené à l’hécatombe dans les CHSLD pendant la première vague de la COVID-19. Les quatre recommandations qui y sont présentées en laissent plusieurs sur leur faim. 

• À lire aussi: Hécatombe en CHSLD: un rapport Castonguay «scientifique», loin d’une commission d’enquête

• À lire aussi: «Ça fâche, ça tanne, puis ça écœure»: les hôpitaux au bout du rouleau

L’ex-présidente de la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec Régine Laurent aurait souhaité en savoir davantage sur les coulisses et la responsabilité collective.

«Ça ne me dit rien. Je ne comprends pas qui est responsable. C’est un problème majeur et on n’y a pas répondu dans le rapport de Mme Castonguay», s’est-elle désolée à l’occasion de sa tribune, Le billet de Régine, à l’émission Le Bilan, sur les ondes de LCN.

Bien que ce rapport attendu, que l’analyste Luc Lavoie a qualifié de «perte de temps», ne règle pas la question de l’impunité, Régine Laurent presse les partis d’opposition à se mettre en mode solution, car ils ne sont pas sans reproches.

«Que ce soit le Parti libéral ou le Parti québécois, avec ce rapport-là, gardez-vous une petite gêne! Tous ces partis ont été au pouvoir et ce n’est pas vrai qu’ils ont fait de grandes réformes dans les CHSLD, a-t-elle lancé. 

«Un quart des CHSLD au Québec ne sont pas propres. Ils [les partis] devraient donc se garder une petite gêne sur les commentaires et se mettre en mode solution pour savoir ce qu’on fait pour améliorer les conditions de vie des aînés qui ont aidé à construire le Québec.

Enfin, Régine Laurent déplore que la réforme du ministre Barrette, en 2015, ait coupé de 30% le budget de la santé publique.

«Personne ne s’occupait de la santé publique avant la pandémie. Toutes les alertes qui ont été lancées dans les CHSLD, personne ne les a entendues.»

Voyez la chronique «Le billet de Régine» à l’émission «Le bilan» dans la vidéo, ci-dessus.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.