/news/law

Un fraudeur qui a floué une centaine d'investisseurs coupable

Qualifiant l’accusé de «charlatan du 21e siècle», le juge a reconnu Christian Varin coupable de fraudes mercredi au palais de justice de Montréal.

Christian Varin est resté muet face à nos questions à son arrivée en après-midi.

L’homme dans la soixantaine est devenu l’ennemi numéro un d’une centaine d’inventeurs québécois dont certains ont parcouru une centaine de kilomètres et bravé le mauvais temps afin de pouvoir assister au verdict.

Varin avait créé la Fédération des inventeurs du Québec, une fédération bidon qui chargeait le gros prix aux inventeurs pour breveter leurs idées. Or, aucune des personnes qui ont fait affaire avec Christian Varin n’a obtenu de brevet valide. La fédération était une coquille vide mise sur pied dans le cadre d’un stratagème qui a rapporté des centaines de milliers de dollars à l’accusé.

Les représentations sur la peine auront lieu le mois prochain.

Écoutez la chronique judiciaire de l’ex-juge Nicole Gibeault sur QUB radio 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.