/news/politics

Atteinte d'un cancer, la péquiste Lorraine Richard quitte la politique

La députée de Duplessis, Lorraine Richard a reçu un diagnostic de cancer l’été dernier et a rencontré la presse jeudi pour expliquer les raisons de son retrait de la vie politique, à la fin du mandat actuel.

«J’ai donné beaucoup... et ma santé. Je n’ai plus l’énergie. Je le voudrais, je ne l’ai plus. Ça va me manquer mais vient un temps où il faut fermer la page, passer à autre chose et c’est ce que je dois faire. Pour moi, pour les miens, je dois faire ça», a indiqué en entrevue à TVA Nouvelles, celle qui vit depuis 18 ans à un rythme effréné entre l’Assemblée nationale à Québec, son bureau de circonscription de Sept-Îles et sa résidence de Havre-Saint-Pierre. 

Elle sent qu’elle doit maintenant déposer ses valises après son aventure politique qui a changé sa vie. Son travail de députée commençait à l’épuiser, d’autant qu’elle combat un cancer depuis juillet dernier. Reconnaissante de la confiance accordée par les électeurs de Duplessis depuis sa première élection en 2003, Lorraine Richard a dressé le bilan de sa carrière. Les préoccupations des Nord-Côtiers ont été sa motivation, bien devant les ambitions politiques. 

«J’ai fait, pendant une très grande partie de ma vie, ce que j’adore le plus, ce que j’aimais le plus : défendre les gens, travailler les dossiers, être capable de montrer quand il y a des incohérences, quand les choses ne fonctionnent pas quand ça atterrit sur le terrain. J’ai été privilégiée.» 

Cette combativité est reconnue par plusieurs collègues du Parti québécois, dont son voisin de circonscription, Martin Ouellet, député de René-Lévesque. Il qualifie Lorraine Richard de femme de cœur. 

«Elle était reconnue pour être une pugnace députée d’opposition. Mais aussi, surtout parce qu’elle défendait très bien la Côte-Nord. Moi, pour la prochaine élection, je vais travailleur à avoir encore un collègue du Parti québécois. Mais faire un combat, mener la charge avec Lorraine, j’avais l’impression d’avoir une armure d’acier et une épée entre les mains» 

Le député de Matane, Pascal Bérubé, a souligné le travail de Lorraine Richard dans une des circonscriptions les plus difficiles à représenter selon lui. 

«Les gens qu’elle a représentés pendant 6 mandats et elle va terminer son mandat, doivent savoir qu’ils avaient une députée combative dans la grande tradition du Parti québécois. Comme Denis Perron l’a été dans le passé. Je salue son engagement, je salue ses réalisations en même temps, je connaissais l’état de sa réflexion.» 

Le député des Îles-de-la-Madeleine et chef parlementaire du parti Québécois, Joël Arseneau, a qualifié la députée de la Côte-Nord comme une femme proche des gens. 

«Mon estimée collègue députée de Duplessis, Lorraine Richard, quitte la vie politique. Députée de terrain, proche de son monde, la tigresse de la Côte-Nord a toujours eu à cœur d’améliorer le quotidien des gens. Franche, convaincante et passionnée, elle nous manquera!» a partagé le madelinot sur Twitter 

Lorraine Richard laissait planer le doute en coulisse sur son avenir depuis un certain temps. Elle avait même hésité à se représenter lors de l’élection de 2018 qu’elle a remporté de justesse. 

Le chef du Parti québécois, Paul St-Pierre Plamondon regrette le départ de la députée. 

«Moi j’ai adoré travailler avec Lorraine. Donc j’aurais voulu continuer à travailler avec Lorraine, c’est quelqu’un qui est authentique, qui a plein de sincérité, qui ne passe pas par quatre chemins quand une cause est importante pour elle.» 

À l’annonce de la maladie de la députée, le premier ministre Legault a également réagi sur Twitter à la nouvelle. 

«Chère Lorraine, je pense à toi. Je suis convaincu qu’avec toute ton énergie, tu vas revenir en grande forme.» 

Déjà, un travail s’amorce pour trouver un successeur à Lorraine Richard pour représenter le Parti Québécois dans Duplessis lors des élections du 3 octobre prochain. Le nom du représentant régional de la FTQ sur la Côte-Nord, Pascal Langlois circule. Présent à la conférence de presse de Lorraine Richard, il nous a indiqué qu’il n’avait pas encore l’intention de se lancer. Quant à Lorraine Richard, même si elle poursuit des traitements contre le cancer, sa santé va bien. Elle entend bien poursuivre son travail avec rigueur d’ici une retraite qu’elle a encore un peu de difficulté à imaginer. 

« J’ai pas l’impression que c’est de demain matin. Ça me donne le temps de m’y faire à cette vie qui ne sera plus jamais pareil. » a-t-elle partagé.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.