/sports/homepage

Des entraînements difficiles pour l'Océanic

Encore une fois, la saison de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) est potentiellement hypothéquée en raison du contexte sanitaire. Même les entraînements sur glace sont compliqués, notamment pour l’Océanic de Rimouski.

La formation du Bas-Saint-Laurent n’a seulement pu reprendre ses exercices en groupe que la semaine dernière, avec des mesures sanitaires strictes.

«On s'est fait dépister pendant cinq jours de suite pour qu'on soit certain que tout le monde soit négatif», a commenté le joueur de centre Luka Verreault, en entrevue avec TVA Nouvelles, jeudi.

«On s'entraînait seulement quatre [joueurs] sur la glace, deux de chaque côté», a ajouté son coéquipier Jacob Mathieu. Mais depuis samedi, on peut travailler tout le monde ensemble. Ça fait du bien de retrouver la normale.»

La LHJMQ est en pause au moins jusqu'au 1er février. Le circuit Courteau n'a pas l'intention de recommencer ses activités, tant que les amphithéâtres ne pourront pas ouvrir leurs portes à 50 % de leur capacité.

«C'est difficile, parce qu'on ne voit pas la lumière au bout du tunnel. Mais on reste positif là-dedans. Dans quelque temps, la situation de pandémie devrait aller un peu mieux», de dire Mathieu, qui évolue au centre.

«L'objectif de la LHJMQ est de disputer 68 matchs d'ici la fin de la saison, quitte à ce que le format des séries éliminatoires soit modifié ou que la Coupe Memorial soit repoussée», a précisé Mathieu Lavoie, directeur des communications de l'Océanic.

Malgré les espoirs, il est difficile pour les joueurs de demeurer optimistes devant l'inconnu. Les préparateurs physiques et mentaux sont donc plus importants que jamais pour le développement des athlètes.

«L'organisation de l'Océanic met tout en place pour que les joueurs soient bien accueillis, et surtout en santé, compte tenu du contexte de pandémie», a expliqué M. Lavoie.

Cependant, rien n'indique que les compétitions reprendront le 1er février. Lors de son point de presse jeudi après-midi, le premier ministre François Legault a indiqué que les hospitalisations étaient trop élevées pour espérer des assouplissements à court terme.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.