/finance/homepage

Huit cent mille poulets aux poubelles en 20 jours: l’UPA demande un plan B

Au lendemain de l’annonce des milliers de poulets euthanasiés et jetés à la poubelle, le nouveau président général de l’Union des producteurs agricoles (UPA) a demandé aux transformateurs alimentaires de revoir leurs méthodes pour éviter qu’une situation similaire se reproduise.

«La situation vient à l’encontre de notre métier de producteur, dont le but est de nourrir la population», a mentionné Martin Caron en entrevue à l’émission «À vos affaires», jeudi.

Les transformateurs alimentaires ne sont pas nombreux dans la province. Pour le poulet, Exceldor et Olymel se partagent 96 % de la capacité de transformation au Québec. Pour le porc, Olymel représente 80 % du secteur.

«Il y a quelques années, il y avait onze transformateurs et on en a perdu plusieurs. Quand on se ramasse avec une situation comme ça [de pénurie de main-d’œuvre] avec si peu d’entreprises, ç’a un impact direct sur nos producteurs agricoles», a-t-il ajouté.

Le président, qui a succédé à Marcel Groleau en décembre dernier, cherche donc à consulter les transformateurs sur un plan de contingence pour éviter un impact aussi élevé sur les producteurs.

«S’il y a un feu, s’il y a une grève. De quelle façon, on se revire de bord pour que les animaux soient abattus et pour qu’il y ait de la transformation qui se fasse», a indiqué M. Caron.

Il reconnait toutefois qu’Olymel a déjà apporté des changements importants pour garder ses employés.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.