/news/law

Le Dr Ngola poursuit le Nouveau-Brunswick, la GRC et Facebook

Le Dr Jean-Robert Ngola

Photo d'archives

Le Dr Jean-Robert Ngola

Le Dr Jean-Robert Ngola, un médecin qui avait été accusé d’être la source d’une éclosion de COVID-19 au Nouveau-Brunswick, a lancé jeudi une action en justice à l’encontre de la province, de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) et de Facebook. 

Le médecin a allégué dans sa poursuite que les actions des trois autres parties auraient créé une vague d’intimidation et de racisme à son encontre, a rapporté Global News.

Il a notamment accusé les défendeurs d’avoir mené une «chasse aux sorcières» contre lui avec l’objectif de «lui faire porter la responsabilité de leur gestion de la COVID-19».

«L’expérience du Dr Ngola est la première et la seule expérience moderne qu’un Canadien ait jamais vécue en relation avec l’obligation de déménager en raison d’un bannissement social encouragé par un premier ministre, son gouvernement, une force de police et Facebook/les médias sociaux», est-il possible de lire dans la déclaration obtenue par le média.

L’action en justice ne précise cependant pas le montant demandé en dommages et intérêts, une décision qui sera laissée aux tribunaux en raison de la nature de cette affaire «sans précédent», selon l’avocat du médecin, Me Joel Etienne.

Les allégations à l’encontre du Nouveau-Brunswick, de la GRC et de Facebook n’ont pas été prouvées devant les tribunaux, selon Global News.

Le médecin avait quitté la province des maritimes après avoir été qualifié «d’irresponsable» par le premier ministre néobrunswickois, Blaine Higgs, lors d’un point de presse en mai 2020. Il avait alors été désigné comme le patient à l’origine d’une éclosion d’une quarantaine de cas de COVID-19 et de deux décès.

«Je pense que les deux dernières années ont été les plus difficiles de ma vie», a déclaré lors d’une entrevue avec le média le docteur qui travaille désormais à Louiseville, au Québec.

En juin dernier, la Couronne avait laissé tomber des accusations portées contre le Dr Ngola dans ce dossier.