/finance/homepage

Les microbrasseries redoutent la hausse du prix de la bière

Le prix plancher des bières commerciales vendues en épicerie va être augmenté en 2022, une hausse qui est inévitable pour les bières de microbrasserie en raison de l’augmentation des coûts des intrants.

Depuis le début de la pandémie, les bières des microbrasseries n’ont jamais été aussi recherchées. À la microbrasserie Le Moulin 7 de Val-des-Sources, en Estrie, la production a ainsi atteint près de 150 000 litres en 2021.

Les brasseurs ont toutefois dû conjuguer avec de nombreuses hausses de prix de leurs fournisseurs.

Le malt et le houblon coûtent plus cher, tout comme le prix des contenants, des canettes d’aluminium et des bouteilles de verre, en partie dû à une rareté au niveau de l’approvisionnement.

Les microbrasseries n’auront donc d’autre choix que de refiler une partie de la facture aux consommateurs, une hausse qui devrait être de l’ordre de celle de l’inflation, soit 5%, et peut-être plus dans certains cas.

Les détaillants spécialisés, comme le Vent du Nord de Sherbrooke, ont d’ailleurs déjà reçu des avis d’augmentation de prix. Ils auront alors à déterminer la partie de cette hausse qu’ils seront prêts à absorber sans trop gruger leur marge de profits.

Un équilibre est donc recherché afin de ne pas effrayer le consommateur avec des hausses drastiques, pour ne pas nuire à un marché qui est sur le point d’atteindre un point de saturation.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.