/news/coronavirus

Une pression «historique» sur le système de santé

La pression est de plus en plus grande sur les épaules du gouvernement du Québec pour retirer certaines restrictions, mais le docteur Luc Boileau prône la patience.

• À lire aussi: Les États-Unis étendent l'obligation vaccinale aux frontières avec le Canada et le Mexique

• À lire aussi: Pas d’assouplissement: «Le mot prudence, je pense, est un mot important»

• À lire aussi: Des tests rapides au secondaire dès vendredi

«Notre système de santé n’a jamais eu dans son histoire une pression aussi forte que celle que l’on vit depuis quelques semaines, c’est de l’inédit donc il faut être prudent avant de rouvrir tout», dit-il.

La menace du variant Omicron complique largement le système de santé qui est au bout du rouleau depuis les dernières semaines.

«Ce n’est pas juste l’Omicron, c’est la capacité du système de soins, surtout hospitalier, à recevoir oui des patients qui sont infectés par l’Omicron et il en a beaucoup, mais à recevoir aussi tous les autres patients. Ceux qui souffrent à la maison et qui attendent d’être traités, les chirurgies, mais ceux aussi à l’intérieur et qui ont besoin d’être traités», explique le docteur Boileau

Le docteur a précisé sur les ondes de TVA que l’immunité communautaire ne peut être l’option favorisée par la santé publique puisque le vaccin se propage trop rapidement.

«L’immunité communautaire ne sera pas suffisante pour combattre l’Omicron que ça soit ici ou ailleurs. L’Omicron est beaucoup trop contagieux», mentionne-t-il.

En plus de la pression de l’Omicron et des prochains variants de la COVID-19, les non-vaccinés ajoutent une pression supplémentaire sur le système.

«On a toujours un certain groupe qui ne souhaite pas être vacciné et qui constitue à eux seuls l’explication du tiers des hospitalisations et presque la moitié des patients aux soins intensifs, donc on ne serait pas dans ce paysage si tout le monde était vacciné», souligne le docteur.

Voyez l’entrevue complète dans la vidéo ci-dessus

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.