/news/coronavirus

Étude: il y aurait eu plus de 58 000 cas par jour la semaine dernière au Québec

Difficile de connaître le nombre de cas de contaminations à la COVID-19 alors que les tests PCR sont réservés à une certaine clientèle, que les tests rapides ne sont pas compilés et que le traçage des cas est devenu impossible en raison du trop grand nombre de contaminations.  

• À lire aussi: EN DIRECT | Les derniers développements sur le coronavirus

Selon une étude exploratoire du CIRANO, à laquelle a participé la professeure Roxane Borgès Da Silva, il pourrait y avoir eu plus de 58 000 cas de COVID quotidiens entre le 13 et le 18 janvier dernier. 

Pour parvenir à ces chiffres, l’équipe de chercheurs a mené des sondages auprès de 3000 personnes, échantillonnage représentatif de la population. 

«À partir de ces données-là, ce qu’on appelle la méthode d’échantillonnage directe, on est capable d’extrapoler le nombre de cas dans la population au complet», explique Roxane Borgès Da Silva en entrevue à Mario Dumont. 

La question posée aux personnes contactées: «au cours des sept derniers jours incluant aujourd’hui, avez-vous eu des symptômes de la COVID, un test positif, PCR ou test rapide?».

L’autre méthode utilisée, celle d’amplificateur de réseau vise à élargir les données compilées à l’ensemble du réseau de la personne interviewée. 

«On a demandé aux gens combien ils connaissaient de personnes qui avaient eu la COVID dans leur entourage, mais on leur a aussi posé des questions sur, par exemple, le nombre de personnes qui n’avaient eu aucune dose de vaccin. Ou alors le nombre de médecins qu’ils connaissaient, le nombre de personnes en résidence pour aînés, CHSLD, RAT, etc. Ça nous permet de connaître leur réseau, de mesurer leur réseau. En fonction de leur réseau et du nombre de personnes dans leur entourage qui ont attrapé la COVID selon eux, on a pu extrapoler le nombre de personnes qui avaient eu la maladie», détaille Mme Borgès Da Silva.  

Ainsi, selon ces deux méthodes de calcul, le Québec pourrait avoir enregistré un nombre de cas moyen pas jour de 37 409 selon la méthode d’échantillonnage directe, et 36 000 ou 33 000, selon la méthode d’amplificateur de réseau.

«Si on inclut l’autodiagnostic, on arrive à 58 204 cas par jour, ce qui est énorme. Ça fait plus de 400 000 personnes qui auraient eu la COVID au cours de la semaine en question», constate la chercheuse. 

Peu importe la méthode et l'estimateur utilisés (en excluant les auto-diagnostics), les chercheurs ont obtenu une incidence qui est environ cinq fois plus élevée que le chiffre officiel. 

L'enquête sera répétée sur 4 semaines consécutives dans un objectif de suivre l'évolution.

En Angleterre une telle méthode de calcul des cas quotidiens a été effectuée pour donner des résultats semblables aux nôtres. 

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.