/news/coronavirus

Flambée des cas de COVID-19 en Asie et en Amérique latine

La pandémie de COVID-19 a poursuivi cette semaine sa flambée en Asie et en Amérique latine, tout en ralentissant dans les premières régions touchées par la vague Omicron, comme l'Afrique: voici les évolutions hebdomadaires marquantes, issues d'une base de données de l'AFP.

• À lire aussi: EN DIRECT | Les derniers développements sur le coronavirus

Indicateur important, le nombre des cas diagnostiqués ne reflète qu'une fraction du nombre réel des contaminations et les comparaisons entre pays sont à prendre avec précaution, les politiques de tests différant fortement d'un pays à l'autre.

Pour les statistiques par pays, l'analyse se limite à ceux d'au moins 500 000 habitants dont le taux d'incidence dépasse les 50 cas hebdomadaires pour 100 000 habitants.

Plus de 3 millions de cas quotidiens 

Avec un nouveau record de 3,10 millions de contaminations enregistrées chaque jour dans le monde, l'indicateur augmente de nouveau cette semaine (+11% par rapport à la semaine précédente), mais moins fortement que les précédentes semaines, selon un bilan de l'AFP arrêté à jeudi.

Flambée en Asie 

Cette semaine, les contaminations flambent principalement en Asie (+57%), dans la zone Amérique latine/Caraïbes (+36%) et au Moyen-Orient (+32%).

Les zones où le variant Omicron, très contagieux, a frappé en premier connaissent au contraire une accalmie, à l'image de l'Afrique (-10%), de la zone États-Unis/Canada (-6%) et, dans une moindre mesure, de l'Europe (+9%) où les nouveaux cas augmentent, mais moins vite qu'au cours des semaines précédentes. 

L'Océanie voit également sa situation s'améliorer (-30%).

Principales accélérations 

Le Népal (+330% par rapport à la semaine précédente, 6.600 nouveaux cas quotidiens) est le territoire ayant enregistré la plus grosse accélération de la semaine.

Suivent le Kosovo (+281%, 1200), le Kazakhstan (+271%, 12 500), l'Irak (256%, 4600) et le Japon (+252%, 26 000).

Principales décrues 

L'Irlande est cette semaine le pays ayant enregistré la plus forte décrue hebdomadaire (-56%, 9500), devant la Namibie (-51%, 200), Chypre (-35%, 2400), le Royaume-Uni (-32%, 92 200) et la Grèce (-32%, 18 500).

Le plus de contaminations 

Les États-Unis restent, de loin, le pays ayant enregistré le plus grand nombre de nouvelles contaminations en valeur absolue cette semaine (751 900 cas quotidiens, -6%), devant la France (337 200, +15%) et l'Inde (271 500, +57%).

En proportion de la population, le pays ayant recensé le plus de nouveaux cas cette semaine est le Danemark (3826 pour 100.000 habitants), devant Israël (3589), la France (3496), le Portugal (2796) et la Slovénie (2733).

Décès 

Au plan mondial, le nombre de décès quotidiens augmente nettement pour la deuxième semaine consécutive (+9%), à 7526 morts par jour.

Les États-Unis recensent en valeur absolue le plus grand nombre de décès quotidiens, 1969 par jour cette semaine, devant la Russie (698) et l'Inde (380).

En proportion de la population, le pays ayant enregistré le plus de décès au cours de la semaine écoulée reste Trinité-et-Tobago (8,7 morts pour 100.000 habitants), devant la Bulgarie (8,5), la Slovaquie et la Croatie (7,2 chacune), et la Bosnie-Herzégovine (7,0).

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.