/news/society

Importante hausse des appels chez Suicide Action

 L’organisme Suicide Action Montréal remarque une hausse importante de détresse psychologique depuis le début de la pandémie. 

• À lire aussi: Pour l’accès aux psychologues dans le réseau public

• À lire aussi: Conciliation école-travail: pensons aussi à la santé mentale des parents!

L’isolement et les pertes d’emplois feraient partie des raisons de la hausse des appels et des interventions chez Suicide Action. 

Ce ne sont que 35% des appels qui sont effectués par les hommes; la majorité est faite par des femmes. 

«Au Québec, depuis la pandémie, on parle de 20 à 30% de hausse d’idées suicidaires. À Montréal seulement, c’est 7%. On parle de trois suicides et de onze tentatives par jour», dit Kathy Laramée, directrice générale adjointe chez Suicide Action Montréal. 

L’organisme se soucie particulièrement des jeunes de 18 à 24 ans, surtout ceux qui seraient en télétravail. 

Les Québécois sont invités à appeler ou à consulter en ligne Suicide Action en cas de détresse. Un service est aussi disponible pour les proches d’un individu en difficulté.

Écoutez l’entrevue de Jean-Philippe Gouin, professeur titulaire de psychologie à l’Université Concordia:

 

Cri du cœur des jeunes     

Alexandrine Beauvais-Lamoureux, porte-parole du collectif NOUS, organisme pour la sensibilisation sur santé mentale, déplore le manque de ressources pour les jeunes qui ne sont plus étudiants. 

«Une jeune comme moi pourrait avoir accès à certains services puisque je suis inscrite à l’université. Mais pour les jeunes qui décident de décrocher une session pour prendre soin de leur santé mentale, ils perdent l’accès à ces ressources-là. Donc ils n’ont plus nécessairement les outils pour pouvoir traverser une période difficile.»

Cette crise de la santé mentale chez les jeunes est exacerbée par la pandémie et l’isolement. «Ça risque de s’empirer à long terme si on ne se met pas à prendre des actions maintenant pour aider.»

Si vous avez besoin d’aide  

Suicide Action Montréal  

Ligne québécoise de prévention du suicide  

  • www.aqps.info  
  • 1 866 APPELLE (277-3553)                            

Jeunesse, J’écoute  

Tel-Jeunes  

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.