/news/politics

Le Canada prêtera jusqu’à 120 M$ à l’Ukraine

Le Canada prêtera jusqu’à 120 M$ à l’Ukraine pour tenter d’assurer sa «stabilité» face à la potentielle déstabilisation de son économie par la Russie, a annoncé Justin Trudeau vendredi matin.

• À lire aussi: Washington ravive le spectre de la Guerre froide et menace la Russie de représailles

• À lire aussi: Trudeau «craint» un conflit armé en Ukraine

• À lire aussi: Blinken plaide pour la «voie diplomatique» lors d’un appel avec son homologue russe

«La Russie tente de déstabiliser l’Ukraine, même économiquement. Ce prêt aidera à soutenir la résilience économique de l’Ukraine», a dit M. Trudeau.

«On sait qu’il y a d’autres choses dont ils ont besoin. On est en train de regarder qu’est-ce qu’on peut faire de plus», a-t-il ajouté.

M. Trudeau n’exclut pas d’envoyer des armes au pays, mais ne s’y est pas engagé non plus.

Une source au gouvernement fédéral explique que l’objectif de ce prêt est d’«envoyer un message» à la communauté internationale comme quoi le Canada a confiance au système financier de l’Ukraine, même dans un contexte de guerre imminente.

L’aide financière aurait été demandée au Canada par des officiels ukrainiens dans l’espoir que cette aide puisse créer «un effet domino» chez les alliés de l’OTAN.

Certains alliés du Canada, dont les États-Unis et la Grande-Bretagne, ont déjà procédé à l’envoi de matériel militaire.

Selon le «Toronto Star» jeudi, au-delà d’un prêt monétaire, le Canada pourrait fournir de l’aide substantielle à l’Ukraine, incluant des armes et de nouvelles sanctions financières.

Jeudi, l’ambassadeur de la Russie au Canada s’est moqué de ces sanctions, affirmant que celles-ci n’auraient «aucun effet».

Une rencontre était prévue vendredi entre le secrétaire d’État américain Anthony Blinken et son homologue russe Sergueï Lavrov. Les États-Unis tenteront de convaincre la Russie de désamorcer la situation.

La Russie a groupé aux alentours de 100 000 militaires à la frontière avec l’Ukraine, et les États-Unis estiment qu’une attaque pourrait arriver «à tout moment».

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.