/sports/homepage

Le CH aura un capitaine la saison prochaine

Photo Martin Chevalier

Le Canadien de Montréal est sans capitaine cette saison en raison de la blessure à long terme de Shea Weber. 

Avec ou sans le grand défenseur, le nouveau directeur général de l’équipe, Kent Hughes, souhaite que quelqu’un porte le «C» sur son chandail la saison prochaine.   

«Je ne crois pas que nous voudrons entrer dans la prochaine saison sans capitaine. Comment nous allons déterminer ça, c’est dur à dire pour l’instant. La date limite des transactions approche. Nous ne savons pas à quoi ressemblera l’équipe», a expliqué l’homme de confiance du Tricolore en entrevue avec le réseau TSN, vendredi.

Qu’on le veuille ou non, la carrière de Weber semble être terminée. Le Britanno-Colombien est le capitaine officiel du CH depuis 2018-2019, mais n’a pas joué cette saison. Il faut remonter à 2014-2015 pour voir une autre campagne où le Canadien a joué sans porteur du «C». Il s’agissait à l’époque d’une courte période de transition entre les mandats de Brian Gionta et Max Pacioretty.

Concernant de futures transactions, Hughes a confirmé qu’il avait déjà été approché par d’autres DG de la Ligue nationale.

Suzuki, un bon candidat?

Une chose est sûre selon l’ancien agent : ça prend un leader. Du haut de ses 22 ans (23 en août), Nick Suzuki est-il un candidat à considérer? Après tout, l’organisation lui a fait confiance en lui offrant un contrat de huit ans et 63 millions $ avant le début de la présente saison.

Si le plan de Marc Bergevin était de bâtir autour du jeune Ontarien, Hughes ira-t-il dans la même direction?

«Une pierre d’assise, c’est ce qu’ils ont comme joueur de hockey, mais il a aussi ces attributs en tant que personne, a expliqué le DG à propos de Suzuki. Tous ceux à qui j’ai parlé dans mes quelques jours ici le tiennent en haute estime comme personne et comme futur leader de cette organisation. C’est encourageant à entendre.»

Parmi les plus jeunes capitaines de l’histoire, Connor McDavid et Gabriel Landeskog ont obtenu la confiance des Oilers d’Edmonton et de l’Avalanche du Colorado alors qu’ils n’avaient encore que 19 ans. Suzuki est déjà plus mature, alors rien n’est impossible.

Au niveau du hockey seulement, Hughes aime beaucoup ce que le joueur de centre apporte.

«Je vois un joueur qui aime conserver la rondelle et qui a un excellent sens du hockey. Il a d’excellentes qualités offensives, mais il joue vraiment sur toute la largeur de la patinoire. Il est aussi très jeune», de tempérer l’homme de 52 ans.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.