/news/society

L’ouverture du REM retardée à l’automne

CDPQ-Infra a annoncé jeudi avoir installé la dernière poutre de la structure de béton reliant la Rive-Sud au centre-ville de Montréal.

Photo Courtoisie

CDPQ-Infra a annoncé jeudi avoir installé la dernière poutre de la structure de béton reliant la Rive-Sud au centre-ville de Montréal.

La mise en service du Réseau express métropolitain (REM), prévue cet été, est encore repoussée. La branche reliant la Rive-Sud à la gare Centrale de Montréal n’accueillera finalement pas de passagers avant la mi-septembre, a appris Le Journal.  

• À lire aussi: Montréal: des projets à surveiller en 2022

• À lire aussi: Mission accomplie pour 250 travailleurs du REM

• À lire aussi: Visite de l’impressionnant chantier de la station Édouard-Montpetit du REM

L’Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM) a informé cette semaine les sociétés de transport de la région que le REM ne serait pas en service avant le 14 septembre 2022. 

Selon nos informations, les retards sur les chantiers du train électrique autonome de la Caisse de dépôt et placements du Québec ont notamment été causés par un manque de main-d’œuvre, dû à la COVID-19. 

CDPQ-Infra a annoncé jeudi avoir installé la dernière poutre de la structure de béton reliant la Rive-Sud au centre-ville de Montréal.

Photo Courtoisie

CDPQ-Infra a annoncé jeudi avoir installé la dernière poutre de la structure de béton reliant la Rive-Sud au centre-ville de Montréal.

La pandémie a également entraîné certains enjeux d’approvisionnement. 

L’électrification du segment du pont Samuel-de-Champlain aurait ainsi pris du retard.

REM

Photo Courtoisie

Deuxième report

Le train rapide la Caisse de dépôt et placements du Québec devait initialement circuler entre Brossard et le centre-ville de Montréal avant la fin de 2021. 

Mais la pandémie et une «détonation imprévue» dans le tunnel Mont-Royal avaient forcé CDPQ-Infra, la filiale de la caisse qui gère le REM, à repousser son échéancier une première fois. 

Il y a un peu plus d’un an, l’ouverture de la branche Rive-Sud avait été annoncée pour la «mi-2022». 

Selon nos informations, CDPQ-Infra, la filiale de la caisse qui gère le REM planche désormais sur une mise en service avant la fin de 2022, mais aucune date précise n’est encore fixée.

Si des retards devaient encore survenir, l’arrivée de l’hiver pourrait bousculer l’échéancier une fois de plus, une mise en service sous la neige ou en période de gel n’étant pas aussi souhaitable. 

REM

Photo Courtoisie

Rentrée sans le REM

Contacté par Le Journal, CDPQ-Infra n’a pas voulu confirmer que la date de mise en service avait été repoussée. «L’objectif d’une mise en service cet été est de plus en plus difficile à atteindre en raison du contexte sanitaire», admet toutefois le porte-parole Jean-Vincent Lacroix. 

Les résidants de la Rive-Sud ne pourront donc profiter du REM pour se déplacer à la prochaine rentrée scolaire, le moment de l’année marqué par les plus gros bouchons de circulation.

Selon plusieurs experts en mobilité, c’est à ce moment que la majorité des gens choisissent leur mode de transport pour l’année qui vient. 

L’échéancier des autres branches du REM n’a pour sa part pas encore été revu. Elles doivent entrer en service progressivement entre l’automne 2023 (gare Centrale à Du Ruisseau) et la fin de 2024 (aéroport Montréal-Trudeau). 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.