/finance/homepage

Trois-Rivières: la pandémie a raison d'une boucherie centenaire

La pandémie a fait très mal aux commerces du centre-ville de Trois-Rivières et la boucherie Alex Lamy, une institution centenaire, doit mettre la clé sous la porte.

C’est un véritable carnage économique pour le commerce victime d'une accumulation de soucis. En raison du télétravail, ses clients du midi ont déserté le centre-ville, les restaurants qu'elle approvisionnait en viande fraîche sont fermés et les programmes d'aide des gouvernements ne lui sont d'aucune utilité. Ce commerce alimentaire est considéré comme un service essentiel, donc en mesure de poursuivre ses opérations.

«On dit 300 repas qu'on servait sur l'heure du dîner. On est rendu à, à peu près, 15 repas. Comment peut-on vivre avec ça ? Comment je peux payer mes employés, mon loyer et servir du frais tous les jours», se désole Julie Fournier, la propriétaire.

Un pâtissier en affaires un peu plus loin essaie tant bien que mal de survivre. Sa clientèle a fondu de moitié. «Notre clientèle qui était dans les bureaux, elle n'est plus là», a cruellement constaté Leonardo Santa de Nys Pâtissier.

Dans une autre boutique gourmande, on tient bon. «On n'a pas connu autre chose que la pandémie. On a ouvert en février 2020. Donc on grandit avec elle. On apprend avec vivre avec elle», a indiqué Rachel Hébert des Folies de Rachel.

Le commissaire industriel trifluvien a déploré qu'avec les restrictions en vigueur, bien des entrepreneurs dans les services de proximité sont découragés et pratiquement acculés à la faillite. «Quand je vois des entrepreneurs de qualité qui doivent fermer leur porte, je ne peux pas faire autrement qu'être attristé», a confié Mario De Tilly d'Innovation et développement économique de Trois-Rivières.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.