/news/coronavirus

Vaccination: l’armée en renfort sur la Côte-Nord

Les militaires ont été appelés en renfort dans les cliniques de vaccination de Sept-Îles et Baie-Comeau, sur la Côte-Nord, afin d’être affectés au support logistique entourant ces cliniques.

• À lire aussi: COVID-19: le nombre d’hospitalisations en hausse en Ontario

• À lire aussi: Les non-vaccinés ont 50 fois plus de chances de mourir

Entre 15 et 20 militaires ont été déployés à Baie-Comeau et à Sept-Îles, ceux de Baie-Comeau provenant du Régiment du Saguenay.

Ils donneront donc un coup de main aux effectifs en place pendant deux semaines. N’étant pas des travailleurs de la santé, ils ne vaccineront pas de patients et n’effectueront aucune tâche clinique.

Les militaires vont plutôt être affectés à des tâches précises comme à l’hygiène et la salubrité, être portiers à l’accueil ou agents administratifs.

L’aide des Forces armées canadiennes a été proposée à tous les établissements du réseau de la santé après une demande du gouvernement du Québec à Ottawa.

Ce soutien permet une stabilité des équipes de vaccination en place. Chaque jour, plusieurs membres des équipes de vaccinateurs sont déclarés positifs ou doivent se placer en isolement préventif.

Rappelons que la présidente-directrice générale du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Côte-Nord est une ancienne militaire de carrière.

Avant d’accepter le poste l’an dernier, Manon Asselin avait coordonné le déploiement des Forces armées dans les établissements de soins de longue durée au début de la pandémie.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.