/news/society

Hydro-Québec: des records de consommation causés par les temps glacials

GEN-METEO-NEIGE

Joël Lemay / Agence QMI

Le Québec fracasse plusieurs records de consommation d’électricité depuis près de deux semaines.

• À lire aussi: Une consommation record d’électricité en vue

• À lire aussi: Un froid extrême qui oblige à trouver des solutions en Mauricie

• À lire aussi: La santé publique passe en premier, dit Hydro-Québec sur la consommation d'électricité

Samedi matin à 7h15, Hydro-Québec a enregistré une consommation simultanée de 39 415 mégawatts, un record pour une journée de fin de semaine, a expliqué le porte-parole d’Hydro-Québec, Jonathan Côté.

Le 11 janvier dernier, la province avait battu le record absolu de 2014 en rapportant une consommation d’électricité de 39 994 mégawatts. Vendredi matin, il était de nouveau fracassé alors que la province a enregistré une consommation simultanée de 40 380 mégawatts.

Un froid exceptionnel

La raison de tous ces records est simple. «Lorsqu’une vague de froid persiste plusieurs jours comme c’est présentement le cas, l’enveloppe thermique des immeubles est moins efficace», a expliqué M. Côté. Ainsi, les Québécois doivent augmenter le chauffage afin de rester au chaud, ce qui occasionne une hausse de la consommation.

«La dernière fois qu’on a eu un hiver aussi froid, c’était en 2004», a mentionné vendredi Jean-Philippe Bégin, météorologue à Environnement Canada. Alors que le Québec subit une vague de froid glacial depuis la nuit de jeudi à vendredi, il n’est pas surprenant de voir les demandes de consommation d’électricité atteindre des sommets.

Données brouillées par la pandémie

De plus, les données sont aussi influencées par les habitudes quotidiennes des Québécois. «La pandémie est venue brouiller les cartes», a mentionné Jonathan Côté, en ajoutant que les habitudes des Québécois ont changé en raison du télétravail. «Il y a maintenant plus de personnes qui travaillent le samedi matin», a-t-il précisé.

C’est une période atypique en raison de la pandémie et des températures glaciales, a conclu le porte-parole d’Hydro-Québec.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.