/news/society

Des records de température battus dans plusieurs villes au Québec

Les températures du mois de janvier continuent de frigorifier la province et de battre des records alors que le mois s’aligne pour devenir le plus glacial en 18 ans dans la région de Montréal.

• À lire aussi: Froid extrême: des conduites d’eau brisées à Montréal et Laval

« On a vraiment un froid arctique qui est venu s’installer et qui ne lâche pas depuis la deuxième semaine de janvier. C’est un hiver qui a commencé tard, mais qui devrait se terminer tôt aussi », détaille Patrick Duplessis, météorologue chez Météomédia. 

Ça faisait longtemps qu’il n’avait pas fait si froid. La Rive-Sud de Montréal n’avait pas vécu pareille matinée depuis 1994 et a fracassé une marque pour un 22 janvier.

Mais c’est vraiment Québec qui détient le record le plus impressionnant, alors que le mercure a atteint -36,7 °C, égalant la température la plus froide jamais enregistrée – en 2015 – depuis le début des relevés, en 1943. 

Et d’autres municipalités ont également vécu des journées exceptionnellement frisquettes ou ont battu des records pour un 22 janvier. 

Le mois le plus froid  

De façon générale, le mois de janvier devrait être de 4 à 5 degrés sous les normales, si bien qu’il serait le plus froid depuis 2004, à Montréal. Le smog, causé par le froid intense, devrait se dissiper aujourd’hui tandis qu’on annonce quelques jours de répit.  

On doit tout de même encore s’attendre à une « dernière grosse poussée de froid » à partir de mercredi, partout dans la province, avant un adoucissement pour les prochaines semaines, a précisé le météorologue.  

« À partir de la deuxième semaine de février, on devrait être au-dessus des températures normales », rassure M. Duplessis. 

La vague de froid des derniers jours a aussi entraîné un record de consommation d’électricité, tandis qu’Hydro-Québec enregistrait samedi un total historique de 39 420 Megawatts pour un jour de fin de semaine. 

La veille, la province a utilisé pas moins de 40 380 mégawatts.

« C’est assez étonnant, une consommation aussi élevée », a commenté Jonathan Côté, porte-parole chez Hydro-Québec. 

La combinaison de froid intense et de télétravail, même le samedi, en raison du confinement, fait augmenter la demande en énergie, explique-t-il. 

Braver le froid en souriant  

Malgré tout, cela n’a pas empêché des citoyens de braver le froid pour profiter du soleil, à Montréal. 

Au pied du mont Royal, Marie-Andrée Camirand et ses deux amies s’apprêtaient à entamer une randonnée en ski de fond, leur rendez-vous quotidien. 

« Ça ne change rien. On s’habille plus chaudement. On veut en profiter au maximum. Le froid ne doit pas empêcher les gens de sortir ! »

Les vélos dans la neige  

Froid

Photo Roxane Trudel

En fin d’avant-midi, samedi, Léa Spraeul et Gilles Jost, tous deux âgés de 30 ans, s’apprêtaient à gravir le mont Royal sur leurs vélos pour profiter à fond du soleil. « Bien habillés, ça va. On est bien. On essaie de faire du vélo tous les jours », dit Gilles Jost. Pour le couple originaire de France, la température était bien loin de peser dans la balance, eux qui avaient prévu un programme extérieur assez chargé. « On s’en va louer des skis de fond », précise sa conjointe, un sourire aux lèvres.  

Une première leçon de ski alpin  

Froid

Photo Roxane Trudel

Les joues rouges et les sourires de Benjamin et Thomas, 4 et 6 ans, témoignaient samedi de l’heure qu’ils venaient de passer à apprendre le ski sur la petite pente du mont Royal.

​« Il n’y a pas trop de vent, il y a du soleil. On commence aujourd’hui pour les réchauffer. Ils ne râlent pas pour l’instant », a indiqué leur maman Solene Deswarte, en riant.

La femme de 38 ans et son conjoint, Matthieu Deswarte, sont des amateurs de ski alpin. 

« Demain, ils commencent à Bromont », précise le papa de 40 ans, avant d’indiquer à son plus vieux de se placer en « pointe de pizza ».

Pour le plaisir des enfants  

froid hiver

Photo Jérémy Bernier

Amélie Bédard n’a pas hésité pas à sacrifier son confort pour que ses enfants Maxine et Théo puissent s’amuser au site de sports d’hiver de la Pointe-aux-Lièvres, hier. 

« Ce que je fais, c’est que je dépose les enfants pour qu’ils puissent glisser et moi je me promène à pied pour me garder au chaud. Il fait froid à faire le piquet », lance-t-elle en riant. 

Étant en télétravail, Mme Bédard se dépêche habituellement de sortir à l’extérieur pour faire une promenade dès qu’elle termine sa journée. Si elle est parvenue à maintenir sa routine cette semaine, elle avoue que ses sorties ont été particulièrement écourtées. 

« J’essaie de ne pas laisser le froid gâcher mes sorties, question de m’aérer les poumons, mais ça n’a pas été facile cette semaine ».

- Jérémy Bernier

Records quotidiens 

– 36,7 °C ► Un record absolu atteint samedi à Québec depuis que l’on compile ces relevés, en 1943

– 32,9 °C ► Un froid intense à Saint-Hubert qui fracasse les - 30 degrés vécus en 1934.

– 38,4 °C ► L’ancienne marque à La Tuque datait de 1991

– 39,7 °C ► Le froid à Causapscal a dépassé les - 38,3 °C enregistrés en 1961


AUTRES

– 26,7 °C ► Temps samedi matin à Montréal, du jamais-vu depuis janvier 2018

– 44,7 °C ► C’est le record de l’année au Québec, à Rivières-aux-Feuilles, au Nunavik, le 14 janvier.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.