/news/currentevents

En retard au travail, il tue une mère en roulant comme un fou

Sophie Mayrand est décédée après que son véhicule ait été happé de plein fouet, le 18 mai 2021, en Montérégie.

Photo courtoisie, Gia Auclair

Sophie Mayrand est décédée après que son véhicule ait été happé de plein fouet, le 18 mai 2021, en Montérégie.

Un amateur de vitesse qui a eu le pied trop pesant parce qu’il était en retard au travail est accusé d’avoir tué une mère de famille lors d’un moment d’inattention.

Le 18 mai dernier, Sophie Mayrand se rendait seule au travail lorsque sa voiture a été emboutie côté conducteur par une camionnette, à Saint-Alexandre, près de Saint-Jean-sur-Richelieu. 

Le conducteur, Frédérick Lange, a été accusé en août dernier de négligence criminelle causant la mort et de conduite dangereuse causant la mort. Il doit revenir en cour demain. 

La violente collision est survenue à une intersection où des arrêts obligatoires sont érigés aux quatre coins. Le conducteur fautif a justement omis d’immobiliser son véhicule à l’un d’eux. 

Sophie Mayrand

Photo tirée de Facebook

Sophie Mayrand

Rapide et distrait  

L’homme, accompagné d’un passager, aurait arrêté momentanément de regarder la route pour porter son attention à l’arrière de son véhicule, a-t-on appris. 

Et lors de l’impact, il roulait à haute vitesse parce qu’il était en retard pour le boulot, toujours selon nos informations. 

Mme Mayrand, qui était dans l’autre voiture, est décédée quelques jours après.

Le conducteur de la camionnette et son passager ont subi des blessures mineures.

Écoutez la chronique judiciaire de l’ex-juge Nicole Gibeault sur QUB radio:

Depuis novembre 2020, l’accusé de 47 ans a été condamné à quatre reprises pour avoir roulé à une vitesse excessive. 

Une des infractions est survenue moins de deux mois après cette collision mortelle.

« C’est un individu qui ne devrait pas être sur la route tant qu’il ne se réforme pas », a lancé la mère de la victime, Marie-Claude Berleur. 

« Elle s’en allait à son travail, elle prenait le même chemin que les autres jours... Si à la suite des autres infractions cet individu avait fait des actions pour corriger son problème, on n’en serait pas là », a-t-elle insisté. 

Mme Berleur espère que cette histoire sensibilise les conducteurs à l’importance de « se responsabiliser » sur la route.

« C’est très triste pour tout le monde, ses deux adolescents, son mari, ses proches ! Ça détruit une famille ! » a-t-elle ajouté.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.