/news/law

Agression sexuelle: le major-général Dany Fortin plaide non coupable

Le major général Dany Fortin, qui était à la tête de la logistique de la campagne de vaccination au pays jusqu’à son remplacement abrupt en mai 2021, plaide non coupable à l’accusation d’agression sexuelle qui a mené à sa chute.

• À lire aussi: Anand s'excuse auprès de ses militaires pour les infractions sexuelles dans l'armée

L’avocat de M. Fortin a déposé le plaidoyer devant la Cour du Québec au palais de justice de Gatineau lundi matin.

La prochaine séance est prévue pour vendredi, où sera probablement fixée la date de début du procès.

M. Fortin a été accusé au criminel pour une allégation d’agression sexuelle remontant à 1988, alors qu’il était étudiant au Collège militaire royal de Saint-Jean-sur-Richelieu. Il était âgé de 19 ans.

Cinq jours après avoir été évincé par le gouvernement de son rôle à la tête de la distribution des vaccins en mai dernier, Ottawa avait transmis le dossier au Directeur des poursuites criminelles et pénales du Québec (DPCP).

En plus de sa défense au criminel, le major général conteste devant la cour la décision de l’Agence de la santé publique du Canada (ASPC).

Dany Fortin et ses avocats avancent que la décision expéditive de l’agence fédérale était motivée par des intérêts politiques, dans un contexte où les Forces armées canadiennes et le ministère de la Défense étaient plongés dans une crise liée à la gestion des allégations d’inconduites sexuelles.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.