/news/coronavirus

COVID-19: Oui, le personnel scolaire peut se faire dépister

Les enseignantes et éducatrices, qui nageaient en pleine confusion la semaine dernière, ont bel et bien accès aux centres de dépistage de la COVID-19, le ministère de la Santé ayant finalement changé sa consigne lundi.  

«Dorénavant, la consigne sera la suivante : le personnel scolaire et celui des différents milieux de garde font partie des clientèles prioritaires, si elles sont symptomatiques», indique le ministère de la Santé par courriel. 

Depuis le 15 janvier, les enseignants, éducateurs et autres membres du personnel scolaire font partie des personnes ayant accès aux tests PCR en centres de dépistage, contrairement à l’ensemble de la population. 

Or, le Journal publiait samedi le témoignage de travailleurs de l’éducation qui ont eu la surprise de se faire interdire l’accès, même après avoir pris un rendez-vous en ligne. 

Au cabinet du ministre de l’Éducation, on insistait pour dire que tous ceux qui travaillent dans les écoles étaient censés avoir accès aux centres de dépistage. 

Mais sur le site du gouvernement quebec.ca, on pouvait encore lire lundi matin une consigne bien plus limitante : seuls les membres du personnel scolaire qui n’avaient pas de tests rapides dans leur milieu avaient accès aux tests PCR. 

La consigne a finalement été modifiée lundi midi. La précision sur l'accès aux tests rapides a été retirée. 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.