/regional/montreal/montreal

Le Quartier chinois sera reconnu comme lieu patrimonial

Le gouvernement du Québec annonce qu’il a démarré les premières étapes afin de faire du Quartier chinois un site protégé par un classement patrimonial. La nouvelle survient alors que son avenir suscitait l’inquiétude.

Le Noyau-Institutionnel-du-Quartier-Chinois à Montréal, l’édifice de la British and Canadian School (la maison Wing) de même que l’ancienne manufacture S. Davis and Sons font tous trois l’objet d’avis d’intention de classement.

Il s’agit de la première étape avant qu’un bien puisse être inscrit au Registre du patrimoine culturel. Dès la signature d’un avis, les sites en question doivent être traités comme s’ils étaient classés.

Photo d'Archives Agence QMI

Le Noyau-Institutionnel s’étend sur la rue De La Gauchetière, des rues Jeanne-Mance à Saint-Urbain. Il comporte notamment la porte ouest du Quartier.

«[Ça] va nous permettre de pratiquer l’urbanisme éclairé, qui vise surtout le caractère et le charme du Quartier chinois. Un quartier qui constitue une part importante de notre histoire et de notre patrimoine», a déclaré Chantal Rouleau, ministre responsable de la métropole, au cours d’un point de presse virtuel.

Elle était également accompagnée de Nathalie Roy, ministre de la Culture et des Communications, ainsi que de la mairesse de Montréal, Valérie Plante.

PHOTO COURTOISIE

 

De son côté, cette dernière souhaite une modification au plan d’urbanisme afin de «préserver les caractéristiques» du quartier et mieux protéger ses bâtiments.

Mme Plante proposera au conseil municipal, où son parti détient la majorité, de réviser la carte du patrimoine bâti ainsi que les hauteurs et les densités maximales permises «pour préserver l’esprit» du site.

Dans le même esprit, la Ville en fait également le premier «lieu historique montréalais».

«Le fait de reconnaître publiquement l’intérêt de ce lieu, c’est important, parce que ça permet d’affirmer clairement à la population et aux propriétaires l’importance que la Ville accorde au Quartier chinois, sans avoir d’incidence directe sur les transactions immobilières», a soutenu la mairesse. 

Le classement patrimonial du Quartier chinois a pour objectif de préserver l’intégrité des lieux, notamment à travers des règlementations strictes sur le type de travaux qui peut y être effectué. Les propriétaires des édifices en question peuvent toutefois bénéficier d’importantes subventions lors de travaux de réfection.

En avril dernier, des groupes avaient fait part de leur inquiétude pour l’avenir du quartier après que plusieurs de ses immeubles aient été achetés par un promoteur immobilier, ravivant des craintes que les bâtiments puissent être démolis pour faire place à des tours à condo.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.