/regional/montreal/montreal

L'offre des abris de Mike Ward acceptée ailleurs qu'à Montréal

Quelques-uns des abris pour personnes en situation d’itinérance offerts à la Ville de Montréal par l’humoriste Mike Ward, et refusés, prendront finalement le chemin de Victoriaville, a appris TVA Nouvelles.  

• À lire aussi: Logements pour itinérants: Mike Ward tend la main à Montréal

• À lire aussi: «Ça m’a rentré dedans pas mal»: deux Montréalais viennent en aide à un homme itinérant par grand froid

• À lire aussi: Refuges pour itinérants : «pourquoi faut-il agir en urgence au lieu de planifier?»

Après des discussions avec l’équipe de l’humoriste, la municipalité du Centre-du-Québec en recevra cinq au cours des prochains jours.

Sur Twitter, le maire de Victoriaville, Antoine Tardif, a rajouté qu'ici «on peut se mettre en marche rapidement quand c'est le temps de trouver un toit aux Victoriavillois qui dorment dans la rue».

Lundi après-midi, Mike Ward a fait un appel sur les réseaux sociaux pour trouver «un camion de 18 roues pour transporter les cabanes. Les abris sont sur la Rive-Sud de Montréal et je dois les livrer à 1h30 de distance (Centre-du-Québec).» 

Au cours de la fin de semaine, l'humoriste a interpellé directement la mairesse de Montréal sur les réseaux sociaux, rappelant à Valérie Plante qu’il avait fait construire et offert «25 abris pour itinérants» l’année dernière et que « l’offre tient toujours ». 

Mme Plante a refusé l’offre de l’humoriste. Au cours d’une conférence de presse aujourd’hui, elle a expliqué que le problème se situait plutôt du côté du manque de «personnes qualifiées» pour s’occuper de celles et ceux en situation d’itinérance. «Ce n'est pas d'être contre un projet comme ce que M. Ward propose, au contraire. Mais c'est de le faire de façon cohérente pour que ces gens-là soient pris en charge et qu'on les aide, qu'on soit là pour elles», a dit la mairesse.

Écoutez la rencontre des analystes politiques Elsie Lefebvre et Marc-André Leclerc:

À Montréal, il est toujours étonnant et stupéfiant d’ailleurs de voir des tentes installées par temps glacial dans certains secteurs de la métropole.

En matinée, nos équipes sur le terrain ont pu constater la présence d’une tente sous le viaduc de l'autoroute Ville-Marie en bordure de la rue Saint-Antoine près de la rue Atwater.

Personne ne s’y trouvait, il y avait beaucoup d'objets qui semblent appartenir à quelqu'un. Si c'est le cas et si quelqu'un vit vraiment dans cette tente, c'est inquiétant parce que vendredi dernier, TVA Nouvelles dévoilait le triste destin de Stella Stosik, 64 ans, retrouvée dans un état critique dehors près de la station métro Berri UQAM. Elle est décédée malgré les manœuvres d'Urgences santé. 

Écoutez l'entrevue de la DG de la mission St-Michael, Chantal Laferrière, avec Benoit Dutrizac sur QUB Radio: 

L’humoriste Mike Ward, affecté par la mort de cette itinérante survenue dans les derniers jours, a proposé 25 abris [pour itinérants] qu’il dit avoir offerts à l’équipe de Valérie Plante l’année passée. 

«L’offre tient toujours. C’est des tentes en bois isolées, chauffées avec la chaleur du corps humain. On peut se loger confortablement jusqu’à -30. Conçues pour les gens les plus à risque, ceux qui refusent de dormir dans les refuges», lit-on sur ses réseaux sociaux.

La mairesse de Montréal a répondu à l’humoriste en précisant que «l’itinérance est un enjeu complexe qui nécessite des solutions encadrées et adaptées».

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.