/news/coronavirus

Passeport vaccinal dans les grandes surfaces: une première journée plutôt calme en Mauricie

Comme partout au Québec, lundi était la première journée où les clients devaient présenter leur passeport vaccinal pour les magasins à grande surface de la Mauricie et les clients ont semblé bien s’ajuster à la mesure.

• À lire aussi: Le passeport vaccinal même pour faire réparer sa voiture!

• À lire aussi: De nombreux Estriens vont chercher leur première dose

• À lire aussi: Prêts, pas prêts, on vérifie le passeport vaccinal dans les commerces de détail

Certains commerces demandent aux clients de prévoir leurs déplacements pour éviter les longues files d'attente à l'extérieur.

«Présentement, on a un agent de sécurité avec nous parce que justement, on a un manque de personnel donc ça nous aide et en plus si jamais il y avait des débordements, bien il serait là. Mais pour l'instant, la clientèle est très collaboratrice», a raconté le directeur de la quincaillerie Canac de Trois-Rivières, Daniel Vézina.

Une période d'adaptation est de mise autant pour les commerçants que pour les clients. Plusieurs avaient d'ailleurs oublié que la mesure entrait en vigueur lundi.

Par chance, elle débute en début de semaine, ce qui laisse la chance aux gestionnaires de trouver une formule efficace avant le fort achalandage.

«En début de semaine comme ça, c'est fluide. C'est sûr que les fins de semaine, on va peut-être s'ajuster en mettant deux personnes à l'entrée pour vérifier les passeports», a mentionné le directeur du Sports Experts des Récollets, Luc Moreau.

«On est tout de même conscient du risque d'une perte de clientèle, c'est le cas dans les quincailleries par exemple», a-t-il ajouté.

Les petites quincailleries sont, dans certains cas, avantagées puisqu'elles ne sont pas tenues d'exiger le passeport vaccinal.

«Nous on voit vraiment plus d'achalandage. On voit aussi des clients qui refusent d'aller dans les grands centres à cause de la demande du ''pass'' sanitaire. Je trouve ça extrêmement dommage pour les grands centres», a avoué le propriétaire de la quincaillerie Vis Mauricie à Shawinigan.

Et ce n'est pas parce que la clientèle n'est pas vaccinée, au contraire. Comme le propriétaire de l'endroit, elle trouve que cette mesure est discriminatoire.

Selon lui, le masque, les vaccins et les panneaux de Plexiglas sont suffisants pour offrir une protection dans un commerce. Il se dit pour les vaccins, mais contre l'idéologie du passeport vaccinal. Il doute d'ailleurs de l'efficacité de cette mesure.

Mathieu Gélinas se tient prêt à accueillir cette clientèle dans son commerce.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.