/regional/sherbrooke/estrie

Tourisme: le nom «Les Cantons-de-l’Est» plus efficace que «L'Estrie» pour attirer des gens

Le fait de changer le nom de la région administrative «L’Estrie» pour «Les Cantons-de-l’Est», qui désigne actuellement ce coin touristique, attirerait davantage de gens, selon un sondage.

En collaboration de la Commission municipale du Québec, le gouvernement du Québec mène actuellement un processus de consultation sur le changement de nom officiel de la région administrative L’Estrie.

Parallèlement à cette démarche, l’organisme de concertation en matière d’attractivité régionale, Vision attractivité, a présenté récemment les résultats d’une étude réalisée en 2019, soit avant la pandémie, sur le capital de marque des noms Estrie et Cantons-de-l’Est.

L’objectif de cette étude était de comprendre quel nom est le plus efficace pour attirer davantage de résidents et de travailleurs dans la région.

De façon générale, le nom Cantons-de-l’Est est celui qui génère le plus d’émotions et qui permet davantage de se différencier des autres régions du Québec.

Si les deux noms font la fierté des résidents, 41 % des Québécois hors région affirment que le nom Cantons-de-l’Est est celui qui est davantage lié à la qualité de vie comparativement à 18 % pour le nom Estrie.

Pour sa part, le nom Estrie réfère surtout à la richesse économique de la région administrative.

«Malgré les bons résultats migratoires des deux dernières années et l’arrivée de milliers nouveaux résidents dans la région depuis la pandémie, il n’en reste pas moins que nous devons poursuivre nos efforts d’attraction. La pénurie de main-d’œuvre demeure et nous avons encore des enjeux de vitalité dans nos territoires», a plaidé la directrice générale de Vision attractivité, Vanessa Cournoyer-Cyr.

Pour elle, il importe que ces efforts soient concertés sur un message unique, donc un seul et même nom.

«Cette étude n’a pas été réalisée dans une perspective politique sur un changement de nom officiel de la région. Toutefois, les résultats peuvent alimenter les réflexions des divers intervenants», a-t-elle estimé.

Le sondage, mené par la firme Dialogs, a été réalisé auprès de 1118 répondants, dont des résidents des sept anciennes MRC de l’Estrie, des résidents des territoires de Brome-Missisquoi et de la Haute-Yamaska, des Québécois hors région et des gens d’affaires qui déploient d’importants efforts de recrutement.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.