/finance/homepage

Un demi-million de fonctionnaires ont obtenu une hausse de salaire, dénonce la FCC

Photo d’archives, Jean-François Desgagnés

Pendant que des millions de Canadiens ont de la difficulté à joindre les deux bouts, un demi-million de fonctionnaires fédéraux et provinciaux ont eu droit à une augmentation de salaire depuis le début de la pandémie, a dénoncé la Fédération canadienne des contribuables (FCC).

• À lire aussi: Legault doit dire non aux subventions pour l’Airbus A220, estime la FCC

• À lire aussi: Près de 100 milliards de dollars pour l’achat d’avions et navires de guerre au fédéral

Dans son rapport annuel dévoilé lundi, la FCC estime qu’au total 528 347 employés des gouvernements fédéral et provinciaux ont reçu une augmentation de salaire en 2020 et 2021, tandis qu’aucun n’a réduit les salaires de ses employés au cours de la pandémie.

Au Québec le nombre d’employés ayant reçu une augmentation au cours de la pandémie est de 42 149. Devant la Belle Province, c’est l’Ontario qui a augmenté le plus grand nombre de fonctionnaires (64 958).

«On ne vit pas tous la pandémie de la même façon, a déploré Franco Terrazzano, le directeur fédéral de la FCC, par communiqué, lundi. On voit qu’il y a deux pandémies: une empreinte de misère dans le secteur privé et une pleine de gains financiers pour les politiciens et les fonctionnaires.»

Selon les documents obtenus par la FCC, ces augmentations de salaire des fonctionnaires des secteurs gouvernemental et paragouvernemental ont coûté 3,1 milliards $ aux contribuables québécois.

«Cette année, le gouvernement du Québec prévoit dépenser 53,1 milliards $ pour rémunérer ses fonctionnaires. Cela représente 55 % des dépenses de programme. Le déficit atteindra 6,8 milliards $», peut-on lire dans le rapport.

«Le gouvernement doit se pencher sur ce qu’il dépense pour rémunérer ses fonctionnaires pour revenir à l’équilibre budgétaire», a pour sa part affirmé Renaud Brossard, le directeur Québec de la FCC.

«Ridicule»

Le Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec, de son côté, a défendu les hausses de salaire de ses membres.

«Ils devraient avoir un peu de respect pour les travailleuses et travailleurs qui ont tenu à bout de bras nos services publics durant la pandémie», s’est insurgé le président général du SCFP, Christian Daigle, en répondant à la sortie de la FCC.

«Les salaires des fonctionnaires de l’État québécois sont largement en dessous de ceux des emplois comparables chez les autres employeurs québécois. Alors que le gouvernement du Québec peine à recruter le personnel nécessaire pour maintenir nos services publics, il est complètement ridicule de proposer des baisses de salaires comme le fait la Fédération», a-t-il ajouté.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.